Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132504
[ BIENIIISERIIC j    
varies de (lessins; quelquefois, a la place de ces compartiments de me- 
Ileaux, on srulptait des bas-reliefs ou des arabesques vers la fin 
du xve siecle et le commencement du 
17 xvle, Nous ne devons pas omettre, 
L  n  parmi les beaux exemples de van- 
 ijf taux, ceux des portes de Feglise de 
 id"  Saint-Maclou, de Rouen, attribues 
  a Jean Goujon, et qui, s'ils ne sont 
l f pas de lui, n'en presentent pas moins 
 un des meilleurs exemples de menui- 
  serie de la Renaissance. 
 l:  f Gnoisläl-zs.  Nous avons explique. a 
l  l'article FnNETau comment, pendant 
F  la periode romane, les baies de 
 croisees n'etaient souvent fermees 
i   qu'avec des volets pendant la nuit, 
    et comment, pour obtenir du jour a 
 l, g Pinterieur des pieces, on laissait 
i  entrer l'air avec la lumiere dans les 
L3 appartements. Ces volets furent d'a- 
il a?  e: bord perces de petits ajours devant 
m d   lesquels on tendait du parchemin 
   ou un canevas, ou encore on in- 
Hf ff-  5   crustait des morceaux de verre. Cet 
   usage se conserva longtemps parmi 
J l  les populations du centre et du midi 
  _L   de la France; mais dans le nord, la 
jan  {l   rigueur du climat et l'insuffisance 
1'    de la lumiere extcrieure obligerent 
 ] il  f les habitants Ides villes et chateaux 
 il a 'l a 2 a  a faire de veritables chassis propres 
 q   a recevoir une surface etendue de 
  'I l  vitraux ou de parchemin. Au XIIB sie- 
  _?M;J_mm f cle, ces chässis, ces croisees (pour 
 i leur appliquer le nom consacre par 
l'usage), nkfztaient encore que de 
veritables volets composes de montants et de traverses, mais dont les 
panneaux de bois etaient remplaces par des vitres ou par du velin huile. 
De ces ouvrages (le menuiserie, il n'existe que bien peu de debris. 
Cependant a Paris, dans la tour dite de Bichat, ancienne commanderie 
des Templiers et qui a etc detruite ilya neuf ans, il existait encore, dans 
une fenetre du dernier otage, composee de deux parties separees par un 
meneau, deux vantaux de croisee quiparaissaient appartenira Pepoque de 
la construction de cette tour (1160 environ). Pris dans un bouchement en 
platras deja ancien, ils avaient pu echapper a la destruction et, quoique
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.