Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132462
MENUISERIE 
370 
du guichet; en H la section faite sur la traverse intermediziire du gui- 
chet; en K la section faite sur la traverse basse avec le battement l du 
guichet; en 0P1a section verticale faite sur les panneaux lateraux de 
a la partie inferieure; en R la section faite sur np: en S esttechelle de 
l'ensemble; en s, celle des details. 
Il existe encore un assez bon nombre de vantaux du xvc siccle; nous 
 citerons ceux du portail sud de la cathedrzile de Bourges, ceux du por- 
tail principal de Feglise Notre-Dame de Beaune, ceux de la porte prin- 
cipale de Photel de Jacques Greur, a Bourges, ceux de l'avant-portail 
des libraires de la cathedrale de Rouen, ceux de lllotel-Dieu de Bcaunc 
parmi les plus remarquables. On employait fort souvent, au xv" siecle, 
ces vantaux ajoures, soit comme fermeture de vestibulcs, de chapelles, 
(Yoratoires ou meme de reduits, dest-a-dire de cabinets donnant dans 
une chambre. Ces vantaux ajoures etaient meine parfois brises et 
pouvaient se replier comme nos volets, de maniere a ne pas prendre 
de place dans de petites pieces lorsqu'on voulait les tenir ouverts. On 
voitaencore a Fentree d'une des chapelles du nord de Feglisc de Semur 
en Auxois une de ces portes executee avec un goüt parfait (fig. 15). Cette 
porte se compose de deux vantaux, chacun d'eux se repliant en deux 
feuilles. En A nous presentons un vantail en dehors, et en B en dedans. 
La section horizontale C est faite au niveau D, et la sectionE au niveau F. 
La brisure est indiquee en G et le battement des deux vantaux en H. 
En I est tracee la section verticale de la traverse superieure et de la tra- 
verse intermediaire. En K, la section  moitie dexecution. Cettejolie 
menuiserie conserve encore ses ferrures, qui sont tries-finement travail- 
1ees(voy. SERRURERIE). Tout cela s'ouvre facilement, est agreable a la 
main; c'est bien la de la menuiserie d'appartement, legcre, clcgante, 
solide, faite pour Fusagejournalier. Rien n'est plus simple, (rependant, 
que sa construction, ainsi que le fait voir notre figure. Ici les moulures 
d'encadrement des panneaux se retournent sans arrets, mais ne sontpas 
assemblees d'onglet, le retour d'equerre de ces moulures etant coupea 
contre-fil dans les montants. Les battements saillants du milieu et des 
brisures sont chevilles sur les montants, ainsi que les profils L. Il n'y a 
ni clous, ni vis; les ferrures seules sontretenues au moyen de crampons 
tres-adroitement combines pour ne pointfatiguer ni ces ferrures ni le bois. 
A Pinterieur des chassis de croisees, on posait dans les appartements 
des volets pleins ou ajoures qui etaient de veritables vantaux. Les ajours 
de ces volets etaient quelquefois pratiques dans leur partie inferieure 
pour permettre de voir a Fexterieur sans ouvrir le vantail. 
La figure 16 represente un de ces volets 1 solidement construit etd'une 
forte epaisseur; la membrure principale A (voy. la section B faite sur 
abi) encadre un second chassis C, qui maintient les panneaux D. En E, 
nous avons trace le profil sur e; en F le profil des deux membrures AC 
l D'une maison ä Abbeville, rue du MOÜÜII-Ü
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.