Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132444
MENUISERIE 
308 
neau avec les deux montants; en G, la section verticale d'une traverse 
avec deux panneaux et leurs languettes; en H, nous donnons le detail 
perspcctif d'un montant dcsassemble, son extremite superieure etant en 
a. Deja les panneaux sont renforces dans leur milieu, ainsi que l'indique 
la section F, et ce sontlcs baguettes des montants ettraverses qui recoi- 
vent entre elles les languettes des panneaux laisses libres d'ailleurs. A la 
partie inferieure de ces panneaux, des chanfreins pousses surles traverses 
remplacent les baguettes, afin de ne point arreter la poussiere. Ces ba- 
guettes se joignent d'onglet a la partie superieure des panneaux et repo- 
sent en siftlet sur les chanfreins inferieurs, comme l'indique notre detail 
perspectif H. Ainsi les baguettes et chanfreins pouvaient etre pousses au 
guillaume le longdes montants et traverses sans arrets, et les assemblages 
etaient faits apres coup en cnlevztnt des baguettes et chanfreins ce qu'il 
fallait pour faire les repos et les mortaises. Bien entendu, cette porte, 
comme les precerleiltes, est de chene. 
Mais le xlv" siecle avait fait, en menuiserie, des (nuvres remarquables; 
il nous reste de cette epoque des stalles fort belles (voy. STALLE), des frag- 
ments de boiseries tailles et assembles de main de maitre. L'incurie, 
l'amour du changement, le faux goüt, ont laisse ou fait disparaitre un 
nombre prodigieux de ces (Jeuvres d'art. Il faut aujourd'hui en chercher 
lesdebris dans quelques musees, en recueillirquelques traces conservees 
par de vieilles gravures ou des dessins. La Normandie, la Picardie, la 
Champagne et la Bourgogne etaient. particulierement riches en beaux 
ouvrages de menuiserie. Les vantaux de porte, tres-simplesjusqua cette 
epoque, etaient devenus depuis lors un motif de decoration de bois. On 
renoneaitaux applications debronze, aux penturesdcfer tres-historiees, 
aux rcvetements de cuir peint, pour donner aux bois les formes les plus 
riches, sans cependant abandonner les [Jrincipes de la vraie construction 
qui appartiennent a la menuiserie. Quelquefois alors on laissait dans ces 
vantaux des ajours, et s'ils etaientd'une trop grande dimension pour etre 
ouverts a chaque instant, on y pratiquait des guichets, ainsi qu'on a pu 
le remarquer (leja dans l'exemple donne figure '12 bis. 
Voici (fig. MW une de ces portes. Sa membrure se composait de deux 
montants de rive, de deux traverseshaute et basse, d'une large traverse 
intermediaire, de deux decharges B formant gable et de deux montants 
intermediaires C, assembles a mi-bois avec les decharges dans la partie 
superieure et servant de dormants au guichet dans la partie inferieure. Les 
panneaux A, de la partie superieure, etaient ajoures et vitres probable- 
ment. Pour faire comprendre la construction de ce grand vantail, nous 
donnons en D la coupe faite surab, montrantle chapiteau des montants in- 
termediaircs ; enE, la section faite sur cddu gable; en F, la section faite sur 
1 Dhpräs un dessin provenant de la collection de feu Garneray. Cette porLe s'ouvrait sur 
une des grandes salles de l'abbaye Saint-Oucn, ä Roucn, et existait encore, parnitrait-il, 
ä. la fin du siücle dernier.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.