Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132344
[ MENUISERIE f]  358  
des panneaux. Ceux-ci seront souvent, lorsqu'il s'agit de lambris ados- 
ses a des murs, simplement poses en feuillure, ainsi que l'indique la 
coupe en I, et retenus par quelques pattes. Ges panneaux ne peuvent 
influer en rien sur la membrure, et s'ils sont faits de bois bien sec, 
n'ayant que la largeur d'une planche de merrain ou debitee comme 
nous l'avons marque au commencement de cet article, tout l'ouvrage 
subira sans inconvenients les changements de temperature. Car la 
question principale dans les oeuvres de menuiserie est toujours de 
laisser au bois la facilite de gonfler ou de se retrecir sans influer sur 
les assemblages. Les tenons K des montants passent a travers la tra- 
verse haute et la corniche, afin d'empocher le gauchissement de celle- 
ci, ce qui ne manque pas d'arriver lorsque ces corniches ou cimaises 
sont simplement cmbrevees a languettes dans les traverses hautes. 
En effet, Fepaisseur de ces corniches ou cimaises etant plus forte que 
celle de la traverse haute, elles ont assez de puissance, lorsqu'elles 
gauehissent, pour faire eclater la languette prise dans le bois de fil. Ce 
systeme de lambris a panneaux est adopte pendant les xuieet XIVe 
siecles avec des variantes dans les profils. Quant aux assemblages, 
jusqu'au xve siecle, ils sont toujours francs, dest-a-dire pris dans le 
bois conservant son equarrissage. 
L'exemple que nous donnons, figure 7, montre les moulures de toutes 
les traverses poussees sans arrets et celles des montants avec arrets au 
droit de ces assemblages. Meme lorsque la moulure d'encadrement des 
panneaux se suit sans interruption sur les montants et les traverses, 
ainsi que cela est souvent pratique dans les lambris du xv" siecle, les 
assemblages d'onglet sont evites. Nous en trouvons un exemple dans 
l'un des jolis lambris qui tapissent les chapelles de la nef de Feglise de 
Semur en Auxois (fig. 8). Les montants et traverses de ces lambris ont 
. 0'204 d'epaisseui' (1 pouce M2); on voit que le profil (l'encadrement A 
s'arrondit en quart de cercle pour se continuer le long des montants, 
mais que les assemblages sont toujours francs, sans onglets. Cette 
moulure d'encadrement ne se retourne pas sur la traverse interme- 
diaire B, et celle-ci ne possede que des chanfreins peu prononces avec 
arrets au droit de chaque assemblage. Quant aux panneaux inferieurs, 
ils sont sans moulures d'encadrement, mais avec des chanfreins comme 
pour donner plus de solidite a ce soubassement. Une corniche C, dont 
nous donnons le profil en 0', est clouee sur la face de la traverse 
haute.Dans la frise superieureD,des panneaux ajoures, poses en long, 
allegissent la boiserie. Les panneaux pleins n'ont que 0'220 de largeur 
vue (8 pouces, compris les languettes), 0'201 d'epaisseur aux rives 
(5 lignes), mais sont renforees par ces nervures figurant des parche- 
mins plies. (Voyez la section horizontale E, faite au niveau e, et la sec- 
tion F, faite au niveau f.) En G est trace la coupe verticale des lambris, 
en H, le profil de la traverse A, et en I, Farret de la moulure d'enca- 
drement sur les traverses.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.