Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132214
 34-5  l MENUISERIE ] 
tenir les fermetures des baies de croisees. Les fenetres interieures de 
la cour du Louvre etaient originairement garnies de meneaux d'un 
aspect monumental, qui donnait de lüächelle ä ces grandes ouvertures, 
Ces meneaux sont remplaces aujourdihui par des montants de bois 
avec. impostes egalement de bois, qui ne sont guere en harmonie avec 
liediiice; chässis qu'il faut repeindre tous les dix ans et refaire fi neuf 
lorsqu'ils viennent ä pourrir, (fest-ä-dire deux ou trois fois par siecle. 
Cela est, dit-on, plus conforme aux regles de la bonne architecture. 
Pourquoi? Nous serions fortembarrasse de le dire. 
MENUISERIE, s. f. (hucherie, huisserie). -MENUISIERS, S- m- Pl- (SCÄÜMTS 
d'au, nzanhztissiers). Si les populations du Nord sont particulierement 
aptesa faire des ouvrages de charpenterie, elles ne sont pas moins 
habiles a donner au bois ces formes a la fois delicates, legeres et solides 
qui constituent la menuiserie. L'art de la menuiserie n'est d'ailleurs 
qu'une branche, qu'un derive de l'art des charpentiers dans les premiers 
sierles du moyen age; les moyens d'execution sont les memes. 
L'art de la menuiserie se distingue nettement de l'art de la charpen- 
terie, lorsque l'on commence a employer, pour le debitage, la coupe 
et le polissage des bois, des outils tres-perfectionnes. L'invention de la 
scie remonte a une haute antiquite ;'les anciens connaissaient le rabot 
ou la demi-varlope et la varlope. Cependant, jusqu'au X1116 siecle, on 
employait souvent, pour la menuiserie, des bois refendus (merrain), 
travailles au ciseau et a la gouge sans le secours du rabot. 
Il ne nous reste qu'un bien petit nombre d'objets de menuiserie ante- 
rieurs au X111" sifecle, et ces fragments ressemblent beaucoup, pour la 
combinaison des assemblages, a des wuvres de charpenterie executees 
sur une petite echelle. Mais a dater du x111' siecle, l'art de la menuiserie 
prend un grand essor, possede ses regles particulieres et arrive a un 
degre de perfection ifemarquable. Les ouvrages de menuiserie qui nous 
restent des XlVe et xve siecles sont souvent des chefs-d'oeuvre de combi- 
naison, de coupe et de trait. Les traditions de cet art, conservees jus- 
qu'au xvn" siecle, resultent : 1'" d'une parfaite connaissance des bois; 
20 d'un principe de trace savant; 3" d'un emploijudicicuxdela matiere, 
en raison de ses qualites propres. 
Gomme dans tout systeme de construction, dans la menuiserie la 
matiere employee doit commander les procedes d'assemblages et im- 
poser les formes ; or, le bois est une matiere qui possede des proprietes 
particulieres dont il faut tenir compte dans la combinaison des oeuvres 
de menuiserie comme dans la combinaison des ceuvres de charpente; 
les artisans du moyen age ne se sont pas ecartes de ce principe vrai. 
La connaissance des bois est une des conditions imposees au menui- 
sier; cette connaissance etant acquise, faut-il encore savoir les employer 
en raison de leur texture et de leur force. Le bois qui se prete le mieux 
aux ouvrages de menuiserie est le chene, a cause de sa rigidite, de 1a 
v1.  44-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.