Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132065
M EN EAU 
330 
trop de respect pour les artistes qui savaient ce qu'ils voulaient et qui 
combinaient un ediiice tout entier dans leur cerveau avant d'ouvrir 
les chantiers. Examinons donc les meneaux des fenelres du chmur de 
Saint-Urbain de 'l'royes (fig. 6). 
Soit AB la largeur de la fenetre. Sur cette largeur, qui donne les axes 
des boudins ou colonnettes des pieds-droits  section une demi- 
section de meneau, on a trace l'arc brise CDE; donc la base CD et les 
deux arcs de cercle circonscrivent. un triangle equilziteral. Divisant ce 
triangle equilateral par l'axe EF et par les deux lignes CG, DIl passant 
par les milieux des deux lignes DE, CE, on obtient la figure EKlL, dans 
laquelle nous inscrivons le cercle dont le centre est sur l'axe en M, 
Marquant sur les lignes LC, LD, deux points MM" a une distance egale 
a la longueur LM, on trace les deux autres cercles a l'aide de rayons 
egaux a celui du cercle dont le centre est en M. llest clair que ces trois 
cercles sont tangents et inscrits par le grand arc brise. Divisantensuite 
la largeurAB en trois parties egales Au, al), IJB, et chacune de ces trois divi- 
sions en deux, nous elevons des points N etO deux verticales, seitcelle 
OP qui rencontre la circonference du cercle M" en P. De ce point P, 
prenant une longueur cigale a bB, nous formons le triangle equilateral 
PbS. Alors nous avons la base ltS de la claire-voie portant sur les me- 
neaux.Prenant les points b, S comme centres et la longucurbS comme  
rayon, nous traqons les trois arcs brises inferieurs; nous cherchons sur 
cette base RS les centres T du second arc brise milieu, partantdes 
naissances a, b et devant etre tangent aux deux circonferences MM". 
Toutes ces lignes forment les axes X des meneanx dont nous avons 
donne la section en Y. Le trace plus sombre Z sur cette section Y donne 
la section des redents. Llaxe p de ces redents est a une certaine dis- 
tance de l'axe X et ne se confond pas avec lui. Pour tracer les redents, 
nous prenons donc cette (listance a l'interieui' de la eirconfeifence des 
cercles et des arcs brises inferieursPour les redents des cercles, m etant 
le point marque sur l'axe a la distance Xp donnee par la section des 
meneaux, on divise la longueur mM en deux parties egales; du point m' 
milieu et prenant anfm comme rayon, nous tracons les redents a quatre 
lobes des cercles. Quant aux redents des arcs brises inferieurs, ils sont 
traces suivant un meme rayon; les centres des branches inferieures 
etant places sur la ligne de base ItS Les redents de l'espace Q sont-de 
meme inscrits dans un triangle equilateral. En AA, nous avons trace, 
a Techelle de 0'205 pour mettre, le detail des redents des cercles avec 
ltarmature circulaire de fer pincee par les quatre extremites des lobes 
et destinee a maintenir les verrier-es. L'appareil des meneanx est indi- 
que par les lignes g, etc. En BB, est donne le detail des chapiteaux. 
Ces meneaux, qui n'ont que 0'",095 depaisseur sur 0m23 de champ,- 
sufiisent pour maintenir les vitraux des fenetres, qui ont 4'240 de lar- 
geur sur 9'220 de hauteur de l'appui a la clef, et encore reposent-ils 
sur une galerie a JOUF (voy. CONSTRUCTION, fig. 103); ils sont tailles dans
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.