Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1132016
 3'213  [ TJENEAU ] 
grand, detait evidemment le but auquel devaient tendre les architectes. 
Il s'agissait de trouver une methode. Il fallait aussi eviter la dispyg- 
portion entre les ajours, dest-a-zlire les repartir de telle sorte qu'ils ne 
fussent ni trop resserres ni trop laches. Il fallait (puisque le parti etait 
admis de ne plus avoir des zirmzitures de fer d'une grande surfacfc) faire 
un roseau de pierre assez egalement serre pour eviter ces armatures 
lourdes, compliquees et dlspendieuses. Les zirchitectes de la nef haute 
de la cathetlrale d'Amiens avaient du s'apercevoir de la disproportion 
qui existait entre les oeils des meneatix, de la lourdeur des tiers-points 
secondaires englobant les ceils inferieurs, de la dilficulte des tailles de 
ces penetrations de membres a sections ditferentes. Aussi, elevant peu 
apres les fenetres hautes de la nef qui s'ouvrent dans le mur occidental 
du transsept, ils avaient deja apporte des perfectionnements dans le trace 
des meneaux de ces fenetres (fig. i). 
Relevant la naissance de Farcliivolte au-dessus des chapiteaux des 
meneaux, ils purent donner un diametre moindre a l'oeil principal, 
trouver entre les petits "tiers-points inferieurs et les deux tiers-points 
secondaires un large espace qu'ils remplirent pas des trilobes qui ne 
donnaient plus un diminutif de l'oeil central. Dans l'oeil central, au lieu 
de redents simples, ils imaginerent ces redents reclenfäs A, qui occu- 
paient mieux la surface vide etdiminuaient l'importance de l'armature 
de fer. De plus, ils ajouterent des redents B aux tiers-points inferieurs. 
(le dessin general est evideinment mieux  coneu que celui donne 
figure 3; "mais aussi le travail de Pappareilleur et du tailleur de pierre 
est simplifie. On observera que, dans ce trace, seuls les redents de lkeil 
central sont embreves en feuillure (voyez la coupe G faite sur ab) ; "tous 
les autres membres sont pris dans l'appareil general. De plus, une 
seule section est generatrice de tous les membres. Ainsi le meneau 
central est le profil DEF. Les meneaux secondaires I sont donnes parla 
section derivee GEH. Les redents des tiers-points inferieurs adoptentla 
section KEL. Quant a la section faite sur 6d, elle est donnee par l)EM. 
Au moyen de cette combinaison, les axes seuls des boudins principaux 
P et des boudins ou colonnettes secondaires S etant traces, et la section 
DEF avec ses derives etant donnee, l'ensemble des meneaux etait obtenu 
sans difficulte parlappareillcur. Restaient seulement, en dOhOPS (10 CCÜO 
combinaison, les redents de l'mil central. Tous les profils de cette sec- 
tion DEF roulaient, sauf l'exception admise seulement pour l'extrados T 
des tiers-points secondaires et de l'oeil central, qui prend le prolll siin- 
plilie DMD. On observera encore que, dans cette epure, l'appareil est 
infiniment plus simple et rationnel que dans Pepure precedente. Les 
joints tendent sans diflicultes aux centres des tiers-points et en meme 
temps aux centres des lobes. Ces joints, etant donc toujours normaux 
aux courbes,permettaient d'eviter les aiguites, et par consequent les 
causes de brisuresEnün les armatures de fer sont reduites a dersiinplfis 
barlotieres garnies de pitons eta quelques barres secondaires legereS-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.