Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131857
 309  [ MANOIR j 
de Fentree. La maeonnerie est entiere, sauf les parapets creneles, dont 
il ne reste que des fragments 1. Tous les bois ont ete brüles et ont 
laisse de nombreuses traces. Les combles se divisaient tres-vraisem- 
blablement en deux, conformement aux habitudes des constructions 
de ce temps, et renfermaient des logements en pans de bois au niveau 
du chemin de ronde, ainsi que l'indique notre vue. Sur la face, quatre 
trous carres menages dans la bätisse du parement au-dessus de l'en- 
tree etaient destines a recevoir un hourd saillant auquel on descen- 
dait par le chemin de ronde. Nous avons presente une des fermes de ce 
hourd posee. Cette methode, qui consiste a envelopper un logis de 
bois d'une chemise de pierre fortifiee, est curieuse a observer, car nous 
la voyons employee dans beaucoup de ces donjons carres du x11" siecle, 
tels que celui de Loches, par exemple. Il est a presumer que les pans 
de bois. ou plutot les poteaux inferieurs durent etre remplaces, car au 
XIV" ou au xve siecle on eleva les deux murs figures sur le plan du 
rez-de-chaussee. 
ll existe encore dans la Gironde un manoir d'une epoque moins an- 
cienne (de la fin du X1116 siecle ou du commencement du XIVÜ), qui 
ressemble beaucoup, par ses dispositions, ä celui de Saint-Medard 
en Jalle, mais ou la maeonnerie a remplace les divisions interieures 
de bois : c'est le manoir de Gamarsac. Situe sur un point assez elevä, 
il domine l'embouchure de la Dordogne et etait autrefois entoure de 
1'osses.L'entree de ce n1anoir(tig.4) etait enGet protegee par une porte 
exterieure posee 21 single droit sur le mur de face. La porte s'ouvrait 
sur une premiere salle D, avec escalier E montant de fond 2. De cette 
premiere salle (voyez le plan A du rez-de-chaussee) on penetrztit dans 
les trois autres laieces percees seulement", dans l'origine, de meur- 
trii-res destinees a battre le fosse. En G, est un arc qui porte le mur de 
refend eileve au premier t5tzige..Ce rez-de-chaussee ne pouvait servir que 
comme (lepüt des provisions, ou comme refuge en temps de guerre. 
Le premier otage (voyez 1e plan B) etait destine a l'habitation. Il est 
divise en cinq salles avec communication centrale H, tres-ingenitnise- 
ment disposee. Quatre de ces salles possedent des cheminees I. Dans 
la salle L s'ouvre un mächicoulis K, laattant la porte d'entree. De la 
salle L et de celle M on passe dans la tourelle d'angle F servant de 
latrines et dans le couloir muni de meurtrieres qui battaient le fosse 
du cote de Fentree. Deux combles poses sur les murs lateraux et sur 
le mur de refend couvraient ce castera, qui etait couronne de machi- 
coulis avec crenelage sur ses quatretronts. Des meurtrieres percees 
dans les echauguettes defendaicnt les angles et flanquaient les faces. 
' Voyez la Notice sur le caslera pres de Saint-Mädaral en Jalle, par M. Durand, 1839 
(Recueil de  (le Bordeaux, lecture du 531 fävrier 1839). 
' La tourelle E ainsi que Fächauguettc l" ont 616 mgrllüfjes au xvf siäcle; on leur a donnü 
un plus fort diambtrc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.