Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131766
[ MANOIR ]  300  
piece. En prenant l'escalier ä vis, on arrive au second etage, possedant 
une cheminee comme le premier; des meurtrieres et un machicoulis 
sont suspendus sur la porte (Tentree 1. 
"Ä On nous a signale quelques-unes de ces habitations sur les cotes entre 
Bordeaux et Bayonne, et ineme au dela, jusqufi Saint-Jean de Lux. 
Nous inclinons a croire que ces maisons datent de lepoque de la domi- 
nation anglaise en Guyenne. En effet, on voit dans le comte de Suffolk, 
en Angleterre, une petite maison (Wenham Hall) construite en briques 
dapres le meme mode, et qui date de la {in du XIIl" siecle. Cette con- 
struction est un parallelogramme avec escalier a vis dans une tourelle a 
l'un des angles. Ijentree etaitrelevee, et l'on y arrivait par des marches 
engagees dans la muraille. 
Il ne faut pas omettre ici les maisons baties dans les eimetieres, les 
maisons, croisäes qui etaiiznt franches, en dehors de toute juridiction 
seculiere, qui servaient de refuge aux pelerins, aux malades, et qui se 
trouvaient placees sous la surveillance .de religieux. Ces maisons se 
reconnaissent a des croix de bois fichees sur leur comble. 
MANOIR, s. m. (nzzenerifzunf). Le manoir, bien que ce nom designe 
parfois un chateau, est l'habitation d"un proprietaire de fief, noble ou 
non, mais qui ne possede pas les droits seigneuriaux permettant düilevei- 
un chateau avec tours et donjon. Le manoir estferme cependant; il peut 
etre clos de murs et entoure de fosses, mais non defenflu par des tours, 
hautes courtines crenelees et reduit formidable. Le manoir est la maison 
des champs placee, au point de vue architectonique, entre le chziteau 
feodal ct la maison du vavasseur, degre superieur de la classe attachee 
a la terre seigneuriale, homme libre. a Les vavasseurs n, dit M. Delisleg 
a propos de la position de cette classe en Normandie, e diiferaient essen_ 
 tiellement des nobles, qui ne tenaientleur fief que moyennant la foi, 
a l'hommage et le service militaire.  Dans certaines seigneureries ce- 
pendant, ils devaientle service militaire a cheval, armes de lances, d'ecus 
et d'epees. Les demeures des vavasseurs, et meme des (aines, dest-Zi-dire 
de ceux qui tenaient du seigneur des terres plus ou moins etendues, qui 
reunissaient plusieurs vavassories sous leur main et qui demeuraient 
responsables du service et des redevances des vavasseurs du groupe, ne 
pouvaient etre considerees comme des manoirs, en ce qu'elles netaient 
point fermees. 
Le manoirquelquefois n'est qu'une maison peu etendue, entouree de 
murs avec jardin; plus souvent, c'est une agglomeration de bätiments 
' (les dessins nous ont ütä fournis par M. Durmlrl, architecte 51 Bordeaux. 
9 a Habitatio cum certa agri porliono, n mnncndo dictn, Gallis, Jlanoir," quomodo in 
a (Jonsuetudinilaus nostris municipahbus vulgo accipitur pro prmcipuzu feudi domo, quie 
n cum universo ipsius ambitu penes primogenitum esse (Icbct... n (DUCANGEJ 
f Fftuflav sur la cnnrlztion de la classe agricole m Normandie au onoyen fige, p. 6. 
Evrcux, 1351 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.