Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128978
GARGOU I LL 1-] 
Provisions de bois de chauffage, ä faire sächer le linge, etc. Ces gale- 
ries, lägärement construites en bois sur des colonnes de pierre ou sur 
des poteaux, n'avaient que 1a largeur d'un corridor, 1 mätre ä 11'350. 
(VOy. MAISON.) 
GALETAS, s. m. Etage d'une maison, sous le comble, destinä ä garder 
des provisions, ä tendre le linge. Beaucoup do maisons du moyen äge, 
Dartivuliorement dans le midi de la France, oü le besoin do fraicheur se 
fait, sentir, possädaient leurs galetas sous les combles. (Voy. MAISON.) 
GARDE-CORPS, 
GARDE-FOUS, 
BALUSTRADE. 
Vgy. 
GARGOUILLE, s. f. (gargolle, guivre, canon, lanceur). (Je n'est guere 
que vers le commencement du X111" siecle que l'on plaea des cheneaux 
et, par suite, des gargouilles a la chute des combles. Jusqu'alors, dans 
les premiers siecles du moyen äge, l'eau des toits ou des terrasses 
Segouttait directement sur la voie publique au moyen de la saillie 
donnoe aux corniches (voy. (luENuAU). A la cathedrale de Paris, du 
temps de Maurice de Sully, cfest-ä-dire lors de Fachevement du chmur 
en 1'190, il n'y avait point de cheneaux ni de gargouilles; plus tard, dans 
16 meme edifiee, vers 1210 encore, les eaux des cheneaux slecoulaient 
sur la saillie des larmiers, au moyen de rigoles meilagees de distance 
en distance. Nous voyons apparaitreles gargouilles, yers 1220, sur cer- 
 W 
 f" j 
laines parties de la eathedrale de Laon. Ces gargouilles sont larges, 
peu nombreuses, cornposees de deux assises, l'une formantrigole, 
l'autre recouvrement  cependant ces gargouilles affectent la 
forme d'animaux fantastiques, lourdement tailles, comme pour laisser 
voir leur structure. Bientüt les architectes du XIIIG siecle reconnurent 
qu'il y avait un avantage considerable a diviser les chutes d'eau. Cela, 
en effet, dispensait des longues pentes dans les cheneaux et reduisait 
chacune des chutes a un tres-mince filet (l'eau ne pouvant nuire aux 
constructions inferieures. On multiplia donc les gargouilles; en les 
multipliant, on put les tailler plus fines, plus sveltes, et les sculpteurs 
Äemparercnt de 06s pierres saillanles pour en faire un motif de (leco- 
ration des edilices. La variete des formes donnees aux gargouilles est
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.