Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131669
MAISON 
290 
Picard ne ressemble point a celle du Breton; CGÜO-Ci differe essentiel- 
lement de la cabane du Morvandiot, qui ne rappelle en rien celle du 
Franc-Gomtois, de lltuvergnat ou du Bas-Languedocien. 
Il nous est arrive de nous arreter dans certains villages de France, ou 
chaque maison, faite sur un patron unique, conservait un caractertf, 
dkiprete primitive fort eloigne de notre civilisation moderne, ou tout 
tend a perdre sa physionomie propre. On ne s'attend pas, pensons-nous, 
ä. ce que nous donnions ici des maisons de paysans classees par epoques 
certaines, comme nous avons pu le faire pour les habitations urbaines. 
La transmission de quelques types admis, depuis des siecles, interdit 
d'ailleurs ce classement. Puisque nous sommes amenes acroire que 
certaines provinces n'ont pas cesse d'elever les memes maisons rurales 
depuis Tepoque de l'invasion des barbares, il est evident que nous pour- 
rions diflicilement distinguer une habitation du x6 siecle d'une autre 
du xive. Nous nous contenterons donc de fournir quelques-uns de ces 
types bien caracterises, sans leur assigner une epoque precise, et cela 
d'autant moins, que ces constructions, faites en general a l'aide des 
plus faibles ressources, n'ont pu resister a l'action du "temps et n'ont 
conserve ce caractere primitif que par la reproduction des moines pro- 
cedes, l'emploi des memes ntateriaux et la conformite des habitudes. 
Toutefois les maisons rurales les plus anciennes, ou du moins celles 
qui paraissent avoir subi le moins d'alterations, appartiennent aux con- 
trees du Centre et de l'Est. Dans le Morvan, la vieille maison du paysan 
ne presente a Fexterieur qu'une masse de pierres amoncelees. Des murs 
eleves en gros blocs de granit laerces de petites ouvertures, un rez-de- 
chaussee tres-bas, servant de cellier, de depot. de poulailler ou de por- 
cherie. Porte elevee de l a 2 inetres au-dessus du sol avec escalier et 
palier engage dans la muraille ; plafond forme de grosses poutres avec 
solivage. Grenier au-dessus protege par une lourde charpente couverte 
en plaquettes de pierres appelees laves dans le pays (fig. 40). Chaque 
maison ne contient qu'une piece avec sa cheminee; si l'on veut deux 
pieces, ce sont deux maisons qui sejoignent par les pignons. Dans cette 
habitation, aucune decoration, rien qui fasse pressentir un goüt pour 
l'art meme le plus grossier. Les bois sont a peine equzirris, le plancher  
est couvert d'une terre battue enduite d'une couche formee de sable 
granitique et d'argile1. Si l'on se rapproche du Nivernais et de la haute 
Bourgogne, souvent au contraire, dans les maisons de paysans, trouve- 
t-on les traces d'un art; les linteaux de porte sont tailles avec soin, les 
jambages bien dresses; les interietirs sont enduits etquelquefois recou- 
verts jusqu'a la hauteur d'appui d'un lambris. Les bois sont equarris, 
4 Dans ces maisons, d'un aspect si pauvre, il n'est pas rare de trouver des familles de 
paysans relativement PiCilF-S et PUSSÜLIIIHE des biens zlssuz considürables. Chez ces popula- 
tions, rien n'est sacriliü au biOIl-ÜLPO. Leur unique prüoccupation est de p0SSGdCl' 110 lfl 
terre et d'amasser des ecus pour agrandir leur petit dnmamc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.