Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131563
HA] S 0 N 
280 
issues directes. De la galerie D on se rendait a la chapelle E, a laquelle 
aussi on montait directement du vestibule inferieur par l'escalier F. 
Une autre galerie G mettait egalement la chapelle en communication 
avec la salle I et l'appartement separe K, lequel possedait un escalier L 
particulier. Le service de l'appartement principalC se faisait par l'esca- 
lier M ou par l'escalier X. Le salon I trouvait une issue par l'escalier N; 
la grande salle B elle-meme, outre le grand escalier, etait desservie par 
le second escalier 0. Au premier etage comme au rez-de-chaussee, les 
divers services de cethotel etaient rendus independants, et les pieces 
destinees aux receptions ne pouvaient gener les dispositions privees des 
habitants. Comme dans les ehateaux, on voit que le programme obli- 
geait l'architecte a trouver des combinaisons de plans tres-compliquees 
pour satisfaire aux goüts et aux besoins particuliers du proprietairc. 
Il est certain que ces degagements nombreux, dissimules, paraissaient 
indispensables, et que l'on sacrifiait toute idee de symetrie aux neces- 
sites de l'habitation, telles qu'on les comprenait alors. On observera 
que les appartements destines a l'habitation se composent, outre les 
grandes pieces, de nombreux reduits, cabinets, garde-robes, qui ne 
laissaient pas d'etre fort commodes, que toutes ces pieces, grandes et 
petites, sont eclairees. 
Jacques Coeur, en utilisant les tours gallo-romaines des remparts, 
n'avait peut-etre pas etc fache de donner a son hotel un aspect de 
domaine feodal, et c'est, en grande partie, la conservation de ces tours 
qui a necessite les irregularites de ce plan. L'architecture adoptee se 
prete d'ailleurs a ces defauts de symetrie, et rien n'est plus pittoresque, 
plus brillant, que cetintericur de cour, avec ses tourelles d'escaliers, 
ses combles distincts surmontes de tuyaux de cheminees, d'epis, de 
lucarnes, de faitages de plomb, autrefois dores et peints. 
Nous presentons (fig. 35) une vue cavaliere de cet hotel, prise du 
point P' (voy. le plan du rez-de-chaussee). La construction est partout 
traitee avec un soin extreme et la sculpture d'un charmant style, appro- 
priee a chacun des services, entremelee d'emblerncs, de devises, de 
coeurs, de plumes et de coquilles. Ainsi, au-dessus des trois baies de 
l'escalier de la chapelle, dans les tympans, le sculpteur aplace un pretre 
revetu de l'aube, se disposant a la benediction de l'eau; derriere lui un 
jeune clerc sonne la messe; puis vient un mendiant, appuye sur une 
bequille, comme pour indiquer que le lieu saint est accessible 51 tous. 
Le second bas-relief represente des clercs preparanttautel. Le troisieme, 
des femmes qui arrivent a l'office, precedees d'un enfantqui ouvre une 
porte. _En haut de l'escalier est un quatrieme bas-relief representant le 
Pere Eternel avec deux anges en adoration. Au-dessus de la porte de 
l'escalier, cote des cuisines, est sculptee une large cheminee devant 
laquelle pend un coquenard; un enfant tourne la broche, une femme 
lave des plats, et un cuisinier pile des epices dans un mortier. 
Parmi les devises gravees sur quelques tympans, ou peintes sur des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.