Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131445
MAXSON 
268 
sur les autres (voyez la coupe A), de sorte que le troisieme etage prend 
une surface sensiblement plus grande que celle occupee par le rez- 
de-chaussee. La corniche a la base du pignon figure une suite de ma- 
ehicoulis. 
Au xv" siecle, les fenetres de ces maisons de bois sont multipliees et 
petites; cela etait une necessite de construction des lors queles pans 
de bois atteignaient une grande hauteur. En effet, ces sortes de con- 
structions, par la nature meme de la matiere employee, sont sujettes 
ajouer. De grands chassis de fenetres eussent etc souvent deranges, 
comprimes ou gauchis par 1e mouvement des pieces de bois. Il eütfallu 
continuellement les demonter et les retoucher, tandis que de petits chassis 
etaient bien moins sensibles aux changements de temperature ou sui- 
vaient plus aisement les mouvements de la charpente. On remarquera, 
d'ailleurs, que les alleges de ces fenetres, soigneusement garnies de 
croix de Saint-Andre, empechziient le deversement des poteaux d'huis- 
serie; et que le poids des pans de bois est reporte sur les poteaux cor- 
niers par des decharges a chaque etage. Mais les habitants des villes 
du Nord cherchent de plus en plus a ouvrir ces faeades de bois. A la fin 
du xv" siecle, souvent ils en font de veritables lanternes, ainsi que le 
demontre l'exemple ci-contre (fig. 28), tire egalement d'une maison de 
Ptouenl. Seules les alleges avec leurs croix de Saint-Andre arretent le 
roulement du pan de bois, taille du reste avectoute la perfection d'une 
cnuvre de menuiserie. C'est qu'aussi, a cette epoque, la maison de bois 
perd 1e caractere de construction de charpenterie pour prendre celui 
d'un meuble, d'un bahut immense. 
Dans la figure 28, les hourdis de maeonnerie dans les alleges sont 
encore apparents : bientot ces hourdis disparaissent derriere des pan- 
neaux de menuiserie, et toute la face de la maison ne presente plus 
qu'un assemblage de boiseries. C'est d'apres cette donnee qu'ont me 
construites beaucoup de maisons a la {in du xve siecle et au commen- 
cement du Xvre. 
La ligure 29, qui reproduit une portion d'habitation de l'abbaye de 
         
maeonnerie deux etages de pans de bois entierement garnis, a l'exte- 
rieur, de panneaux de menuiserie sculptes. Lorsqu'un peu plus tard, 
avec 1a renaissance, on en revint aux constructions de pierre, cette 
habitude s'etait Si 131611 COIISGPVEÄQ, qu'on bätit 31190113 un grand ngmbre 
de maisons de bois, mais dans lesquelles cependant on trouve des for- 
mes de pilastres et de bandeaux qui n'appartiennent point au systeme 
de construction en charpente. Il existe encore dans 1a rue de la Grosse- 
16ans relevees avec un soin exträme. Le ministre rFEtat, sur la demande de la Commission 
40s mmmments ÜISWFIQUHS, a fait relever aussi un certain nombre de ces maisons d'0rl6anS 
par M. Vaudoycr. 
1   
Rue MRIPHIU- Nous empruntons encore ce dcssm au travall de M. Devret.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.