Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131332
 257  [ MAISON ] 
dünnee ci-dessus, mais dont la structure se rapproche davantage de 
Celle des habitations dites cltaletsl. On retrouve dans ces maisons 
(fig. 23) des traditions fort anciennes. La maniere dont les pans de 
bois du premier etage sont poses sur la maconnerie, les sablieres dou- 
blees sous le comble, appartiennent tout a fait a des constructions 
primitives de certaines peuplades qui n'employaient que le mode de 
Charpente par empilage, tandis que le trace de la ferme de face for- 
mant auvent et certaines parties des pans de bois se rapprochent des 
charpentes assemblees, si frequcntes dans le nord de la France. Il faut 
se hater de faire une etude complete et critique de ces vieux debris 
des habitations du s01 des Gaules, car cette etude peut puissamment 
aider au classement des races" repandues sur ce territoire. Les editices 
religieux et les chäteaux se sont eleves sous des intluences souvent 
etrangeres au sol ou nous les trouvons aujourd'hui, tandis que les 
maisons ont conserve tres-tard les traditions primitives des popula- 
tions indigenes. En Angleterre, par exemple, on ne peut meconnaitre 
que toutes les constructions de bois des XIY" et xvesiecles, nombreuses 
encore, ont une grande analogie avec l'art de la charpenterie navale. 
Les assemblages des bois, leur force relative, l'emploi frequent des 
courbes, reportent sans cesse l'esprit vers les combinaisons de la char- 
pente des navires; tandis qulala meme epoque, dans le nord de la 
France, nous voyons employer un mode de charpente qui ne se com- 
pose que de bois debout et de traverses avec quelques decharges et 
croix de Saint-Andre; dans l'est, un mode fort ancien et qui appar- 
tient plus ou moins a ce noyau de populations qui occupaient tout 
l'espace compris entre la Haute-Loire, la Saone, les Alpes et 1e Jura; 
dans l'ouest et le midi, un systeme de charpente tres-restreint, et qui 
ne se compose que de planchers et de chevronnages, laissant le maeon 
elever les murs de face, lateraux et de refend. 
Nous sommes tres-porte a croire que les maisons de certaines con- 
trees au moyen äge ne diffeifaient guere de celles elevees par leurs po- 
pulations avant la domination romaine. Les Romains n'ont exerce une 
influence sur le mode de construire les habitations que dans quelques 
provinces : dans la Provence, une petite laartie du Lyonnais, le Langue- 
doc, la Saintonge, l'Angoumois, le Perigord et une partie de la Bour- 
gogne. Partout ailleurs, des traditions remontant a une haute antiquite 
setaient conservees, et, vers le XIVe siecle, sauf dans la Provence et le 
Languedoc, il s'est fait une reaction definitixfement anttrojmiaine, au point 
de vue de la structure des habitations. Il semblerait qu'a cette epoque, 
la vieille nation gauloise revenait, en construisant ses habitations, a un 
art dont les principes etaient restes a Fetat latent. La feodalite secu- 
lierc, loin de comprimer ce mouvement, parait au contraire y avoir 
aide, non certainement par suite d'un goüt particulier pour une forme 
' La construction des chalets est des plus intäressantes ä ätudier, et. c'est une de celles 
qui se TÜPPTÜCÜÜÜÜ le Plus: efl Europe, (105 Structures de bOiS des äges primitifs. 
 v1.  33
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.