Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131279
 251  [ MAISON ] 
moyen äge, qui nous sembleraient si sombres aujourd'hui, sortaient 
des ouvrages dbrfevrerie, des broderies et des tissus dont, avec toute 
la lumiere que nous nous donnons, nous atteignons difficilement la 
deliczitessc. Ce sont 1a des questions d'habitude; et de ce qu'un ouvrier 
s'est habitue des l'enfance a travailler sous un jour douteux, il ne sien- 
suit pas que cet ouvrier est un maladroit. De ce que nos peres voyaient 
representer le Ciel de Corneille a la lueur des chandelles, il ne faudrait 
pas en conclure qu'ils appreciaient moins vivement le chef-d'oeuvre du 
poete tragique. Laissons donc 1a, une fois pour toutes, ces reproches 
adresses aux architectes des maisons du moyen age d'en avoir fait des 
reduits sombres, inhabitables : sombres et inhabitables pour nous, 
soit; mais les citadins de ce temps les trouvaient commodes et suffi- 
samment claires. Cela est independant de la question d'art; le plus ou 
moins de qualite architectonique d'une facade de maison ne depend 
pas de la plus ou moins grande largeur de la rue sur laquelle elle 
s'eleve. Nous en avons la preuve tous les jours. 
Voici (fig. 20) une de ces maisons elevees en maconnerie et bois que 
nous avons dessinee a Ghäteaudun en 4841. Le rez-de-chaussee et le 
premier etage sont eleves en pierre, les murs mitoyens en moellon; le 
mur du fond, sur une cour, egalement en pierre. Au rez-de-chaussee 
(voyez le plan A) s"ouvre sur la rue un vaste magasin avec poteau cen- 
tral et bout de mur de refend B. Une poutre maitresse porte sur un 
corbeau de la pile du milieu de la facade, sur le poteau central et sur 
la tete de ce tronoon de mur de refend; il recoit 1e solivage. Un esca- 
lier a vis, ajoure, monte au premier et au second etage. Du couloir G, 
on passe dans la cour D et dans une arriere-salle E. Au premier etage, 
la distribution est pareille, seulement la poutre maitresse passe a tra- 
vers les murs de face et recoit les entraits de la charpente. Pour ob- 
tenirle plus de lumiere possible sur la rue, le constructeur a bande 
deux arcs de decharge dans Fepaisseur du mur de face, et sous ces arcs 
il a pose de veritables chässis de pierre tres-ajoures. Uetage de comble 
est divise en deux pieces dans Fepaisseur du bätiment. On observera 
qu'une ferme de la charpente est en saillie sur le mur de face, afin de 
bien Pabriter. Cette ferme repose sur les bouts des sablieres soulagees 
par des liens et sur l'about de la filiere d'axe cgalernent soulagee par 
un lien. Les solivages des planches sont poses aux niveaux G et H. 
La construction de cette maison appartient au commencement du 
x1v' siecle. Toutefois, dans cet exemple, Petage de comble de bois  
n'est pas pose en encorbellement.  
La figure 21 donne le plan et Pelevation d'une maison de Laval 
d'une epoque un peu plus recente, mais ou la structure de bois prend 
plus (Yimportanceetse dresse en encorbellement sur le rez-de-chausseen 
Cette maison, dontla facade se dresse sur une rue ayant une forte pentefl 
est divisee pour deux menages. La pente de la rue a permis au con-t. 
structeur de donner un entresol A a l'habitant de gauche, les solivageS
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.