Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1131173
 241  L MAISON ] 
place ä l'angle de la cuisine. Au rez-de-ehaussee et au premier sont 
disposees des cheminees sur les murs mitoyens, cheminees dont les 
tetes sont visibles dans Pelevation. Ainsi donc sur un terrain de 100 me- 
tres environ, sur lesquels 49 metres superliciels etaient reserves a la con_ 
strnction, l'architecte bourguignon de la petite ville de Vitteaux Lrou- 
vait le moyen delever une maison capable de loger convenablement 
une famille dans des pieees saines, bien eclairees, assez spacieuses, 
et pour une somme evidemment tres-inodique : car on remarquera 
que le mur de face et les murs mitoyens sont seuls en maeonnerie; 
les planchers portent sur ces deux murs mitoyens et sur le pan de bois 
du milieu. Une construction de ce genre, avec le mode adopte, coute- 
rait, caves comprises, en province, 250 francs le metre superficiel; la 
maison reviendrait donc a la somme de 12 250 francs. Or, nous pouvons 
Voir les batisses que l'on cleve tous les jours dans les petites villes des 
departements; sur une surface aussi peu etendue, elles coütent plus 
Cher, sont moins saines et moins commodes, mais aussi sont-elles re- 
marquablement laides, bien qu'elles essayent de ressembler a la grosse 
maison bourgeoise de la grande ville la plus voisine. Ce n'est certaine- 
ment pas la richesse de Pornementation qui plait dans ces construc- 
tions civiles, puisqu'elles sont generalement depourvues de sculptures 
jusqu'au xv' sieclefce n'est pas non plus cette Symetrie vulgaire tant 
prisee par nos edilites modernes. Ce qui plait, ce qui charme dans ces 
modestes bätisses, c'est llempreinte des besoins et des habitudes de la 
vi.  31
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.