Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1130989
MAISON 
222 
moitie de l'espace et le tout est couvert par un toit saillant, car lc ba- 
timent, double a cette epoque, ne presonte que rarement sou pignon 
4, sur la rue. Le pan (le bois de face du premier 
etage, fait de grosses pieces, porte sur de tres- 
fortes solives qui d'autre part reposent sur le 
mur de rcfend, est hourde de mortier entre 
 rai, les bois; sur l'enduit sont traces des dessins 
l w a la pointe. Le dessous de la saillie des toits 
I? et le pan de bois lui-meme sont peints de cou- 
I   leurs tranchantes, jaune et noir, blanc et brun 
 S ou rouge, rouge et noir l. Nous donnons, au- 
E A dessous du plan, la vue de la faeade de cette 
ä maison romane. 
E Les distributions interieures de la maison 
ä romane sfetaiont sensiblement eloignees de 
ä x celles des maisons gallo-romaines et mero- 
  vingiennes; en effet, on constate encore dans 
 z _ ces dernieres la separation de l'appartement 
z Pie deslfemmes, tandis que la vie en commun est 
X  indiquee dans la maison du x18 siecle. Gre- 
_ I  goire de Tours mentionne encore des gyne- 
5 cees : u On envoya, dit-il, Septinnne dans le 
ä   a domaine de Marlheiin tourner la meule pour 
ä l u preparer chaque jourles farines necessaires 
5 u a la nourriture des femmes reunies dans le 
 a gynecee "l. v Dans la maison romane du xne 
a r. siecle, la famille se reunit autour du meule 
_ B foyer. A rez-de-chaussee, la grande piece est 
 la boutique, si le proprietaire est un mar- 
 chand; alors la salle est au premier etage. 
 I Cette salle sert de chambre a coucher, de lieu 
   de reunion; elle est vaste et contient le lit du 
pere, de la inere et des enfants en bas age. Les 
  apprentis ou domestiques couchent dans les 
  22:" 10 galetas elcves au-dessus du premier. Presque 
 toujours alors la cuisine est separee du logis 
principal par une petite cour; une galerie permet d'y arriver a cou- 
(Fetagcs modernes en magonnerie, nous avons ete induit i: penser que les premiers etages 
etaient construits legerement dans l'origine. C'est alors que, examinant les tetes des murs 
de refentl, qui seules restaient anciennes dans ces constructions, nous avons pu constater 
la trace des pans de bois de face portes en encorbellement et eflleurant la saillie de ces 
sortes de contre-forts eleves sur le prolongement des murs mitoyens. 
Nous avons trouve des traces de ces peintures sur des bois deposes et reposes dans des 
constructions desxlv'etxv' siecles, particulierement sur des chevrons de comble retailles. 
' Hist. Franc, lib. IX. cap. XXXVIII.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.