Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1130928
[MAISON 1  216  
stitut monastique clunisien et cistercien, dans les villes on domine 
l'influence de nos abbayes, la maison est construite en maeonnerie, la 
tradition romaine resiste a llinfluence du Nord ; tandis que dans les villes 
plus independantes ou immediatement plaeees sous le pouvoir royal, 
la maison de bois tend chaqnejour a remplacer la maison de pierre. 
Le plus ou moins (l'abondance de l'une de ces deux matieres, a proxi- 
mite des centres de population, bois ou pierre, n'avait pas une influence 
decisive sur le systeme de construction adopte. 
Pour ne pas sortir des limites de cet ouvrage, nous devons nous 
borner a signaler ce fait, dont nous essayerons ailleurs de donner l'ex- 
plication. 
MAISON DES VILLES.  La rarete du terrain, dans les villes ou bour- 
gades ferinees, obligeait les constructeurs a elever plusieurs etages 
au-dessiis du rez-de-chaussee. Si a Home, dans Fantiquite, les maisons 
'_l possedaient un grand nombre dietages super- 
 ilmgiiaiäitiää poses, il ne parait pas que cette methode fürt. sui- 
slgult1iilfjf il" lllllwiptrifh viedans les villes provinciales. A,PE)IHRBI, les 
ijilil! t 111,1  Hi  in maisons n ont qu un rez-de-chaussee a tres-peu 
  m 'l1l"Ü-" d'exceptions pres; les peintures antiques indi- 
f! f "il  quent rarement des habitations composees de 
l! fffgti; plusieurs otages. Au contraire, des Pepoque me- 
 iii         
"rtwgklnv.  rovingienne, les maisons urbaines possedent nn 
  ou plusieurs etages au-dessus du rez-de-chaussee; 
lj' W les auteurs mentionnent souvent leurs etages, et 
fi.  les rcpresentations sculptees ou peintes nous les 
3m; montrent plutot sous la forme de tours ou de 
l   pavillons eleves que comme des logisjuxtaposes. 
 i; "   f Grcgoire de Tours signale des maisons a plu- 
i "ä  sieurs (Stages. a Prisäus, dit-il, avait ordonneivau 
  a commencement e son episcopat, que on 
      a exhaussät les batiments de la maison episco- 
I l tlx  a palekm  {Le duc Beppolen etant a table 
l 431 7,1 (t   dans une maison a trois ctages, tout a coup 
    a le plancher s'eci'oula2.....  
  (if fit; (i!  Les maisons merovingieiincs, dont il reste des 
r) 4111?   traces nombreuses dans le nord de la France, se 
VI] lyfjywtxltlllkgxxkfltx I composent habituellement d'une cave de macon- 
Il L" "'"lillllll"""' 110116 I10n voütee, surmontee de constructions 
  de bois; leur perimetre est petit et les logements 
 devaient necessairemcnt etre superposes. C'est 
dkipres ce programme que paraissent avoir ete construites les maisons 
dont nous donnons ici (fig. 1 et 2) les copies. La figure 1 indique äVi- 
1 Hist. Frana, lib. IV, cap, 
3 IbicL, lib. VIII. cap. XLU. 
XXXVI.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.