Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1130866
[ MACHICOULIS ]  210  
par le massif 0 (voyez les coupes DE), ne peuvent basculer sous le 
poids du crenelage. Les echauguettes flanquantes et les tours (Etant 
plus elevees que les courtines, le chemin de ronde devient un cmmar- 
chement et les machicoulis ressauteilt ainsi que l'indique la figure L; 
chaque marche m est percee de son mächicoulis (voyez le profil P fait 
sur la ligne rit). On voit au palais des Papes, ä Avignon, des machi- 
coulis obtenus au moyen de grands arcs qui reposent sur des contre- 
forts. Ces machicoulis donnaient de longues rainures par lesquelles 
on pouvaitjeternon-seulement des pierres, mais des pieces de bois 
en travers (voy. ARCHITECTURE INIILITAIRE, fig. 40); ils avaient Finconve- 
nient de ne pas battre le devant de ces contre-forts, et de laisser ainsi 
des points accessibles aux assaillants. Ce systeme n'a guere etc em- 
ploye par les architectes militaires des provinces du Nord; ceux-ci 
ont admis de pifeference le systeme des mächicoulis continus. C'est, 
en effet, dans les oeuvres des architectes septentrionaux qu'il faut tou- 
jours aller chercher les defenses les plus serieuses; beaucoup de forti- 
fications du midi de la France et de l'ltalie semblent faites plutot pour 
frapper les yeux que pour opposer un obstacle formidable aux assail- 
lants, et dans ces contrees souvent les machicoulis sont une decora- 
tion, un couronnement, non point une defense ÜfflCZICG. 
Nous l'avons dit "tout a l'heure, les machicoulis ne se defendeilt bien 
que s'ils sont couverts comme Fetaient les hourds. lflxaminons donc 
les mächicoulis du chateau de Pierrefonds. (Jeux-ci formaient une cein- 
ture non interrompue au sommet des tours et courtines; ils etaient 
non-seulement couverts, mais encore surmontes d'un crenelage qui 
commandait les approches au loin. Voici (fig. 12) comment etaient 
disposes ces machicoulis. En A, nous donnons le plan d'une section 
de chemin de ronde des tours prise au niveau a. Les trous des machi- 
coulis sont traces en (LEU B, est tiguree la coupe de toute la defense, et 
en C sa face exterieure developpee. Les chemins de ronde D, avec leurs 
machicoulis, sont couverts par les combles en appentis G. De distance 
en distance, des lucarnes E, posees sur le mur du chemin de ronde, 
en face des fenetres F, eclairent les salles I. En K, est le crenelage su- 
perieur. Les queues des assises des corbeaux L, profondement engagees 
dans la maconnerie, sont chargees par le gros mur, afin de maintenir 
la bascule. Les linteaux M sont appareilles en clausoirs entre chaque 
corbeau, ainsi que l'indique le trace exterieilr; les sommiers 0 sont 
donc tailles conformement au trace pcrspectif 0'; ainsi, aucune chance 
de rupture dans la construction. Un demaigrissement du parement 
entre chaque corbeau laisse en P une arete saillante qui empoche les 
traits lances du bas de remonter en ricochant dans le chemin de ronde 
par les trous des machicoulis. A la base des tours et courtines, un talus 
prononce fait ricocher les projectiles jetes par les trous, ainsi que l'in- 
dique la figure 10. (Tetait la une defcnse serieuse et combinec d'une 
maniere tout a fait remarquable, lorsque les armees ne possedaient pas
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.