Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1130724
MACHICOULIS 
196 
Pour eux, bien couronner un edifice etait l'affaire importante, et ils ne 
pensaient pas que le role de l'architecte cessat a la hauteur des cor- 
niches. La composition des lucarnes avait du neccssaiijement fixer leur 
attention, puisque ces parties importantes des combles se detachaient 
sur le ciel ct contribuaient ainsi a l'aspect monumental des edifices. Nous 
devons observer, d'ailleurs, que cette tradition s'est maintenue pendant 
les XVIe et xvne siecles; car beaucoup de chateaux de la renaissance, du 
temps de Henri IV et de Louis XIII, ont conserve des lucarnes compo- 
secs avec soin, souvent fort richement decorees de sculptures et de sta- 
tues, et prenant, dans la disposition des facades, la plus grande place. 
LUNETTES, s. f. OEiI circulaire mdnagä au centre d'une voüte dhräte, 
en guise de grande clef. pour le passage des cloches. 
MACHICOULIS, s. m. Trous carres on larges rainures pratiques hori- 
zontalement le long du chemin de ronde d'une tour ou d'une courtine, 
et permettant d'en defendre le pied en laissant tomber des pierres, des 
pieces de bois ou des matieres brillantes. Les mächicoulis existaient dans 
les hourds de bois que l'on elevait sur les remparts dans les premiers 
temps du moyen age et jusqu'au X111" sie-cle (voyez HOURD). Mais les 
hourds etant souvent incendies par les assiegeants, on les remplaca, 
vers la fin du X111" siecle, par des chemins de ronde de pierre bütis en 
encorbellement au sommet des murs et tours, et perces de trous rap- 
proches, par lesquels on laissait tomber sur Fassaillant des materiaux 
de toute nature, de l'eau bouillante, dela poix chauffee, etc. Nous avons 
vu, ä l'article HOURD, comment au (fhateau de Coucy deja, dest-a-dire 
au commencement du XIHC siecle, on avait remplace les solives en bas- 
cule des hourdages de bois par des consoles de pierre. Cependant, 
des cette epoque, on avait etabli de veritables mächicoulis de pierre 
au sommet de quelques ediiices, notamment sur l'une des dependances 
de la cathedrale de Puy en Velay, dependance dont la construction 
remonte au X119 siecle. Cette belle bätisse, connue dans le pays sous le 
nom de Bätiment des machicoulis, merite une mention toute particu- 
liere, car c'est une des plus remarquables constructions militaires que 
nous possedions en France, une defense importante et solide placee 
au-dessus d'une grande salle voütee en berceau tiers-point, defense 
qui peut contenir deux cents hommes et couvrir de projectiles tout 
le {lanc sud de la cathedrale, entre celle-ci et le rocher de (Jorneille. 
(Tetait comme un ouvrage avance pour le chateau qui couronnait ce 
rocher, arretant les assaillants sur le seul point ou il etait abordable, 
et masquant absolument le cloitre et ses dependances. Dans l'origine.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.