Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1130522
LIEN ] 
176 
Apres la bataille de Manseurah ou de la Massoure, des espions vien- 
nent avertir saint Louis qu'il sera attaque de grand matin dans son 
camp. a Et lors eolnmandzi le roy a touz les cheveteins (les batailles 
a que il feissent leur gent armer des la mienuit, et se traisissent hors 
a des paveillons jusques a la lice, qui estoit tele que il yavoit lous-mer 
a riens, pour ce que les Sarrazins ne se ferissent parmi lost; et estoient 
a attachies en terre en tel maniere, que l'en pooit passer parmi le 
q merrien a pie 1. n Ainsi, dans les campements faits a la hate, les pieux 
qui formaient la lice etaient espaces l'un de l'autre de maniere a per- 
mettre aux gens de pied de passer entre eux. Ces pieux formaient ainsi 
une suite de merlons qui nbmpechaient pas les fantassins de sejeter 
sur Passaillant, mais qui zirretaient les charges de cavalerie, et permet- 
taient aux soldats de se rallier s'ils etaient obliges de se replier. 
Les chateaux etaient toujours entoures de lices, dest-a-dire de bar- 
rieres pailisszulees, cplelqilefois avec fosses, qui protegeaient le pied des 
remparts et permettaient de faire des rondes exterieures lorsque l'on 
etait investi. (fetait la une tradition des populations guerrieres du 
Nord. 
Amis, beau-frere, est Orenge si riche? 
Dist li chätis : a Si m'aist Dex, hbau sire, 
Se vdicz le palais de la vile, 
Qui toz est fez ä voltes et ä licesf! n 
Ce qui veut dire que le chäteau 
cntourä de palissades de bois. 
de la 
ville 
dst 
maqonnä, voütä et 
LIEN, s. m. Tanne de charpcllteric. Pibce de bois ayant un tenon 51 
chaque bout, et qui, posde en ächarpc, lie le poingon avec Farbulütrier 
1x 1 
V W .3  
f J  
jffzx HAXEXX 
c:  '11 W 
Xz l! xäxx 
 
Dl Euh D 
ou avec le faitage d'une charpente de comble (fig. i). A ätant le poin- 
gon et B les arhalätriers, les piieces C sont des liens; D (ätant des pom- 
gons et F 1e faitage, les piäces G sont des liens. 
' Joinvillc, Ilist. de saint Louis. 
2 La prise fFOrenge; Guillaume (P0111; 
publ. par M. W. J. A. Jonckbloet, 1851,. 
chanson 
de geste 
des 
Xle 
et 
X110 
siücles-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.