Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1130304
LANTlil 
bourdes milaient maintenues (xuntre la 1mutre au moyen de longues 
chevilles de fer, de boulons ä claveLLes ou deniers (voy. PLANCHER). 
Ou (lonne. aussi le nom de lambouwles 51 des longrincs de huis de faible 
equnrrissage, qui, posäes sur les planchers, servenL il clouer les par- 
quets; mais les parquets nYztzint pas fort anciens en Frunve, la fleno- 
minzilion (le lanzbourdes donnee il ces longues cales est tres-lnoderne. 
LAMBRIS, s. m. (lfunbruscfzture). No skimployait, au moyen äge, que 
 i-uvcteziiiciit uni de planches. Les charpentes des Xlll", 
xiv" 0L xve sibclcs sont souvent, ä Hntcärieiir, garnies de lambris en 
forme de berceau plein Cintre. ou en tiers-point. Lie sont alors des char- 
pentes lambrissäes (voy. CHARPENTE). Ces lambris (Etuient toujours revätus 
f  
 Äff M W  
K V7) 13  W if? 
 HL 
de peintures plus ou lUÜlllS riches. Un en voit encore beaucoup en Bre- 
tagne, en Normandie eLen Picardie. La grancfsalle du Palais a Rouen est 
couverte par une charpente larnhrissee. La salle de Fhepital de Tonnerre 
possede egalement une enorine charpente lainbrissee (voy. HÜT EL-ÜIl-IU, 
SALLE). On garnissail aussi frcquemment de lambris la partie infericure  
des salles ou chambres, desl-ä-dire de planches avec  au- 
dessous des tapisseries. Ces lambris etaient isoles des murs et clones sur 
flestasseaux scelles au platre dans les rainures A (lig. l). On evitail, ainsi 
la fraicheur des murs, Leujnurs assez dangereuse dans les habitations. 
LANTERNE DES MORTS (fanal, tourniäle, phare). Pile creuse de pierre 
terminäe il son sommet par un petit pavillon ajourä, percäc il sa base
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.