Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1130177
 141  [ lNCRUSTATlC-N ] 
dest-ä-dire recouverts de riches otoffes, däcussons armoyes, de pein- 
tures sur toile, de tapisseries. Leur intericur elait (lisposo en gradins 
et quelquefois (livisä ion loges separäes par des cloisons drapoes. Les 
manuscrits du xve siecle nous ont conserve un grand nombre de ces 
echafauds docores, otahlis ii l'occasion d'un tournois, d'un banquet 
ou (linno fete. 
ä HOURDAGE, s. m. (laourdeis). Räunion de hourds (voy. Irlounn). 
HOU RDIS, s. m. Maqonnerie de brique ou de plätras faite 01111 
1nembrurcs d'un pan de bois. 
les 
HUIS, s. 1n. Vieux mot employcä pour dC-signer les vantaux d'une 
porte; toute partie de menuiserie ouvrante. (Voy. PORTE, VANTAIL.) 
HUISSERIE, s. f. Partie de menuiserie isolee formant cloison ou bar- 
riere. (Voy. NIENUISERIE.) 
E 
IMAGERIE, s. f. (ymagerie). Ce mot s'appliquait, au moyen fige, 51 toute 
rcpräsentation de scifncs sculpkäes sur 1a pierre ou 10 bois. Les sculp- 
teurs de figures avaient le titre Wymaigiers ä Llater du X1115 siäcle. (Voy. 
STATuAnus.)    
IMBRICATION, s. f. S'emploie aujourd'hui pour designer un appareil 
delicat de parements forment des dessins varies par la disposition de 
petites pierres taillees ou de briques. Les imbricatipns sont quelque- 
fois eoinposees de pierres de diverses couleurs, comme en Auvergne et 
dans certaines provinces du Midi ; de pierres et de terres cuites, comme 
dans le cloilre de la eathedrale du Puy; de briques de diverses nuances 
ou emaillees. Les imbrieations obtenues au moyen de pierres posees 
de maniere ä deeorer des parements sont frequentes pendant les x19 et 
x11" siecles. On n'en trouve plus que fort rarement dans les edifices 
du XIIIC sievle. Les imbrications formees de briques de nuances variees 
se rencontrent particulierement dans les maisons et chäiteaux des xve et 
xvie siecles. (Voy. APPAREIL.) 
INCRUSTATION, s. f. Ce mot ne peut s'appliquer, dans l'architecture 
du moyen fige en France, qifä des remplissages on plomb ou en mastic 
diulailles faites dans de la pierre dure, comme, par exemple, dans des 
dallages, dans des pierres tombales (voy. DALLAGE). En France, on n'a 
pas employe ce genre (Fincrustalions si frequent en ltalie, et qui con- 
siste 51 remplir avec des marbres de couleur decoupes des dessins 
creuses dans des plaques de marbre blanc. On voit des incrustations 
de ce genre dans 1a petite eglise de San-Biiniato pres de Florence, faites
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.