Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1129986
1161" 
122 
depouille dans une auberge ou on lui presente tout ce qui peut seduire 
un jeune homme : car les hotelleries alors etaient bien garnies, pourf 
vues de bons lits meus, de plume, de b0I1 Vin ä foison, Smlvent frelate 
cependant, de volaille et de venaison; des filles etaient atttachees a 
Petablissement et servaient (Pappatdpour attirer, retenir et depouiller 
les voyageurs. 
 Au X1112 sieele, les hotelleries, tavernes, etaient le refuge de la lie des 
 villes, et les ordonnances des rois restaient sans effet devant ces repaires 
de la canaille. Sous Philippe-Auguste, en 1192, et pendant la regence 
de la reine Blanche de Gastille, en 1229, des rixes terribles eurent lieu 
entre des ecoliers de TUniversile et des cabaretiers de Paris; le prevot 
fut incarcere a la suite de la premiere, et l'Universite renvoya les clercs 
a la suite de la seconde, sous le pretexte qu'on ne leur rendait pas 
justice. Au xlve siecle ces (lesordres ne firent que s'aceroitre ; la plupart 
des hotelirars etaicnt coupeurs de bourses, detrousseurs de passants; 
si bien qu'en 4315, pour oter aux aubergistes l'envie (Tassassiner les 
etrangers qui sarretaient chez eux, il fut rendu une ordonnance dans 
laquelle il etait dit que n l'hoste qui retient les effets d'un etrangei" 
v mort chez lui doit rendre le triple de ce qu'il a retenul n. C'est dans 
une hotellerie de la rue Saint-Antoine, a l'enseigne de l'A1Igle, que 
Jeanne de Divion vint s'installer pour fabriquer les faux a l'aide des- 
quels Robert d'Artois pretendait s'emparer de la succession de la com- 
tesse de Mahaut. Ce lieu, dit M. Le Roux _de Lincy, a etait un petit 
n sejour situe au bord de la riviere et plus loin que la Greve, partie 
n de la ville alors presque deserte v. Les hotelleries servaient aussi 
de repaire aux faux monnayeurs, ainsi que le temoigne ce passage 
du Remlrt contrefait 2 : 
C'est hostel de gloutonnie 
Plain de trestoutc ribauclie, 
Recept de larrons et honlliers, 
De bougres, de faux monnoiers. 
Quant tous malvais voeullent trichier, 
Es Laverncs se vont muchier 
Hostel dc bourdes et vantancc 
Plain de male perseverance. n 
(Tetait aussi dnns les hetelleries que venaient fÜSCOUPiF les fauteurs 
de troubles publics, que se cachaient les espions 3. 
On comprendra que ces etablissements netaient autre chose que des 
maisons, le plus souvent isolees, et n'ayant d'autre marque distinctive 
qu'une enseigne pendue ä la porte. 
' Lauribrc. 
f Manuscr. de la Bihlioth. natiom, n" 6985, f. Lancelot, f" 
' Voyez Les Hätelleries et Cabarets au moyen äge, par F: 
I". Le Livre d'or des mätiers. 
32. 
une. 
Michel et Ed. 
Fournier.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.