Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Gable-Ouvrier]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128500
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1129887
[ MOTEL-DIEU l  M2  
apereoit au fond les trois absides. La charpente de chene, bien conser- 
vee, nous donne des bois d'une longueur extraordinaire; les entraits, 
d'un seul morceau, ont 21'240; les arbaletriers et chevrons portant 
ferme, 19 metr. Elle est entierement lambrissee en berceau plein cintre 
legerement surbaisse a Pinterieur. En G, nous avons trace l'un des che- 
vrons portant ferme, et en D une coupe d'une travee de charpente avec 
le lambrissage et les ventilateurs E, de 0'210 d'ouverture, Les fenetres 
laterales, a meneaux, sont disposees pour pouvoir etre ouvertes du bas 
jusque la naissance des tiers-points, et des marches, menagees dans 
l'appui, permettent de tirer les targettes. Ce vaisseau, qui existe a peu 
pres intact, sauf le porche, produit un grand effet. C'est un des plus 
beaux exemples de l'architecture civile de la fin du X1116 siecle; il n'a 
pas moins fallu que toute l'insistance de la Commission des monuments 
historiques pour obtenir de la ville dc 'l'onnerre sa conservation. Pour- 
quoi la ville de Tonnerre voulait-elle demolir cet (Sdifice? C'est ce qu'on 
aurait beaucoup de peine a savoir probablement. Pourquoi la ville 
dUrleans a-t-elle demoli son ancien Hotel-Dieu, l'un des plus beaux 
edifices de la renaissance? (lombien de villes se sont ainsi, sans raison 
serieuse, depouillees des monuments qui constataient leur anciennete, 
qui leur donnaient un interet particulier et qui retenaient les etrangers 
dans leurs murs ! Beaucoup regrettent, un peu tardivement, ces actes 
de vandalisme, et s'etonnent de ce que les voyageurs passent indilfe- 
rents au milieu de leurs rues neuves, n'accordant pas meme un regard 
au frontispice a colonnes du palais de justice, ou a la faeade de l'ho- 
pital nouveau, que l'on confond volontiers avec une caserne. 
La disposition des lits de Fhopital de Tonnerre, loges chacun dans 
une cellule avec galerie de service superieure, merite de fixer notre 
attention. Chaque malade, en etant soumis aune surveillance d'autant 
plus facile qu'elle sexereait de la galerie, se trouvait posseder une veri- 
table chambre. Il prolitait du cube d'air enorme que contient la salle 
et recevait du jour par les fenetres laterales; sa tete etant placee du 
cote du mur et abritee par la saillie du balcon, il ne pouvait etre fati- 
gue par l'eclat de la lumiere. On objectera peut-etre que la ventilation 
de ces cellules etaitimparfaite; mais la salle ne contenant que quarante 
lits, les fenetres laterales pouvant etre ouvertes. etle vaisseau etant fort 
eleve, ventile par les trous perces dans le lambrissage de la charpente, 
on peut admettre que les conditions de salubrite etaient bonnes. 
Pour faire saisir a nos lecteurs la disposition des cellules et des gale- 
ries de surveillance, nous presentons (fig. 8) une vue perspective d'une 
des travees de la salle. 
Les fenetres de la galerie etaient garnies de vitraux en grisaille, celles 
du sanctuaire de vitraux colores. Une longue fleche de charpente sur- 
montait ce sanctuaire; elle etait couverte de plomberie peinte etdoree, 
et ne fut detruite qu'en '1793.T0ute la charpente de la salle est couverte 
de tuiles vernies avec faitieres de terre cuite emaillee.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.