Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123630
 87  L DONJON j 
est un escarpement prononce, inaccessible, au bas duquel passe une 
des rampes qui montaient au chäteau, rampe defendue par une tra- 
verse percee d'une porte; de l'autre cote de la porte, commandant le 
vallon, est une motte faite ä main d'homme, qui etait certainement 
couronnee d'un ouvrage detruit aujourd'hui. De la poterne B, on pou- 
vait donc, soit par une tremie, soit par un pont volant, defendre la 
M 
14 
porte de la rampe du chäteau, passer par-dessus cette porte, et arriver 
ä l'ouvrage avance qui commande le vallon au loin. La poterne B ser- 
vait ainsi de sortie a la garnison, pour prendre l'offensive contre un 
corps d'investissement, de porte de secours et d'approvisionnement. 
On observera que l'espace K est une cour dont le sol est au-dessous 
du sol de la cour principale du chateau, et que, pour s'introduire dans 
cette cour principale, il faut passer par une seconde poterne L, dont 
le seuil est releve au-dessus du sol K, et qui est defendue par une 
herse, des vantaux et des machicoulis avec creneaux. L'escalier M, qui 
donne dans la chapelle N et dans la cour, monte de fond et permet 
d'arriver a la chambre de la herse. 
En continuant a monter par cet escalier a vis, on arrive (fig. 42) au- 
dessus de la chambre de la herse, dans Petage perce de machicouhs;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.