Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123569
[ DONJON j  30  
de 011,40 a 0m50 dc hauteur, est bien faite; le mortier excellent, les lits 
epais et bien remplis. La sculpture est traitee avec un soin particulier 
et des plus belles de cette epoque; elle est completement peinte. 
Uingenieur Metezeau, qui fut charge par le cardinal Mazarin de 
detruire le chateau de Coucy, voulut faire sauterle donjon. A cet effet, 
il chargea, au centre, a 2 metres au-dessous du sol, un fourneau de 
mine dont nous avons retrouve la trace. Il pensait ainsi faire crever 
         
voyer les voütes centrales en l'air et. d'occasionner trois principales 
lezarfles dans les parois du tube de pierre. Les choses resterent en cet 
etatjusqua ces derniers temps. De nouveaux mouvements ayant fait 
craindre Pecroulement d'une des tranches de la tour lezardeejdes tra- 
vaux de restauration furent entrepris sous la direction des Monuments 
historiques dependant du ministere des Beaux-Arts, et aujourd'hui 
cette belle ruine est a l'abri des intemperies; les lezardes ont ete 
reprises a fond, les parties ecrasees consolidees. Si les voütes etaient 
retablies, on retrouverait le donjon d'Enguerrand lll dans toute sa 
splendeur sauvage. La disposition vraiment originale du donjon de 
Coticy est celle de ce second etage destine a reunir la garnison. 
Nous essayons d'en donner une faible idee dans la figure 40. Qu'on 
se represente par la pensee un millier d'hommes d'armes reunis dans 
cette rotonde et son portique dispose comme des loges d'une salle de 
spectacle, des jours rares eclairant cette foule; au centre, le chätelain 
donnant ses ordres, pendant qu'on s'empresse de monter, au moyen 
d'un treuil, des armes et des projectiles a travers les oeils des routes. 
Ou encore, la nuit, quelques lampes accrochees aux parois du portique, 
la garnison sommeillant ou causant dans ce vaste reseijvoir d'hommes; 
qu'on ecoute les bruits du dehors qui arrivent par l'oeil central de la 
voute, l'appel aux armes, les pas precipites des defenseurs sur les hourds 
de bois : certes on se peindra une scene d'une singuliere grandeur. Si 
loin que puisse aller l'imagination des romanciers ou des historiens 
chercheurs de la couleur locale, elle leur representera difficilement ce 
que la vue de ces monuments si grands et si simples dans leurs dispo- 
sitions rend intelligible au premier coup d'oeil. Aussi conseillons-nous 
a tous ceux qui aiment a vivre quelquefois dans le passe d'aller voir 
le donjon de Goucy, car rien ne peint mieux la feodalite dans sa puis- 
sance, ses mceurs, sa vie toute guerriere, que cet admirable debris du 
chateau d'Enguerrand. 
Les donjons normands sont des logis plus ou moins bien defendus, 
eleves par la ruse et la defiance; les petits moyens sont accumules pour 
tlerouter Yassaillant : ce sont des tanieres plutot que des edifices. Au 
fond, dans ces forteresses, nulle disposition d'ensemble, mais force 
expedients. Le donjon normand tient encore de la demeure du sauvage 
ruse ; mais a Goucy on reconnait la conception methodique de l'homme 
civilise qui sait ce qu'il veut et dont la volonte est puissante. Ici plus de 
tätonnements : la forteresse est batie rapidement, d'un seul jet; tout
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.