Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123505
[ DONJON ]  74  
Rouen tenait a deux courtines, en interrompaiit absolument la com- 
munication d'un chemin de ronde a l'autre, puisque aucune issue ne 
s'ouvrait de Finterieur du donjon surces chemins de ronde. Au Louvre, 
le donjon, plante au centre d'une cour carree, etait enlieremelnt isole 
et ne commandait pas les dehors suivant la regle ordinaire. Mais le 
Louvre tout entier pouvait elre considere comme un vaste donjon dont 
la grosse tour centrale etait le reduit. Cependant la forme cylindrique, 
adoptee par Philippe-Auguste, etait eviflemment. celle qui convenait le 
mieux a ce genre de (lefense, eu egard aux moyens (l'attaque de Yeporjua, 
Ce prince pensait avec raison que ses ennemis emploieraient, pour 
prendre ses chäteaux, les moyens que lui-moine avait mis en pratique 
avec succes : or Philippe-Akuguste avait eu a faire le siege d'un grand 
nombre de chateaux batis (eonformfäment au systeme normand, et il 
avait pu reconnaitre, par experience, que les angles des tours et don- 
jons quadrangnlaires donnaienttoujours prise aux assaillants; car ces 
angles saillants, mal defendus, permettaient, aux pionniers de s'atta- 
cher a leur base, de saper les fondations a droite et a gauche, et de 
faire tomber deux pans de mur. La forme cylindrique ne donnait pas 
plus de prise sur un point que sur un autre, et, admettant que les pion- 
niers pussent saper, un segment du cercle, il fallait que ces excava- 
tions fussent tres-elendues pour faire tomber une tranche du cylindre: 
de plus, Philippe-Augusle, ainsi que le fait voir le plan du donjon du 
chateau de ltouen, donnait aux murs de ces donjons cylindriques 
une epaisseur enorme comparativement a leur diametre; il etait 
avare d'ouvertures, renoncait aux planchers de bois inferieurs atin 
(Teviter les chances d'incendie. Ce systeme prevalut pendant le cours 
du Xllle siecle. 
Le donjon du Louvre etait a peine bati et Philippe-Auguste dans la 
tombe, que le seigneur de Goucy, Enguerrand Ill, pretendit elever un 
chäteau feodal dont le donjon surpassat de beaucoup, en force et en 
etendue, lkeuvre de son SUZQPHlÜ. Cette entreprise colossale fut con- 
duite avec une activite prodigieuse, car le chateau de Goucy et son don- 
jon, commences sitot apres la mort. de Philippe-Auguste en 12:23, 
etaient acbeves en 1230 (voy. ÜIIATEAU, ÜONSTRUCTION). Le donjon de 
Goucy est la plus belle construction militaire du moyen fige qui existe 
en Europe, et heureusement elle nous est conservee a peu ppeg intacm 
Aupres de ce geant, les plus grosses tours connues, soit en France, 
soit en Italie ou en Allemagne, ne sont. que des fuseaux. De plus, cette 
belle tour nous donne de precieux specimens de la sculpture et de la 
peinture du commencement du xmt siecle appliquees aux residences 
feodales. Les plans que nous avons donnes au chateau de Goucy ä ltar- 
ticle GHATEAU (fig. 16, 17 et 18) font assez connaitre l'assiette de la for- 
teresse pour qu'il ne soit pas necessaire de revenir ici sur cet ensemble 
de constructions militaires. Nous nousoccuperons exclusivement ici 
du donjon, en renvoyant nos lecteurs a l'article precite, pour Pexpli- 
cation de ses abords, de sa chemise, de ses defenses. de ses issues exte-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.