Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123366
DONJON 
a pic; cette plate-forme donnait entree dans un premier souterrain 
ascendant qui ahoutissait a une seconde plate-forme D a ciel ouvert. 
Ifne coupure E interceptait toute connnunication avec une troisienie 
plate-forme F. Un pont de bois, qu'on pouvait detruire en cas (l'at- 
taque, permettait seul darrivera cette troisieme plate-forme. De la. par 
un long souterrain ascendant. dont les marches taillees dans la craie 
et le silex n'ont pas moins de 0m,30 a 0m40 de hauteur, on arrivait, 
en G, dans la seconde enceinte du donjon, bati sur le penchant de 
l'escarpement. En K, est tracee la coupe transversale de ce souterrain. 
Il etait absolument impossible de forcer une semblable entree, et l'as- 
saillant qui se serait empare du chateau eut ete facilement ecrase par 
la garnison du donjon. Voyons maintenant comment sont flisposees 
les (lefenses du donjon proprement dit, place, a la Roche-Guyon, dans 
une position exceptionnelle. 
Voici (fig. 22) le plan, a rez-de-chaussee, de ce donjon. C'est en A 
que debouche le passage souterrain; a cote sont disposees des latrines 
dans Fepaisseuif de la chemise. Un petit redan commande l'orifice infe- 
rieur du tuyau de chute de ces latrines. Du dehouche A, pour monter 
au donjon, il faut se detourner brusquement a droite et. gravir le de- 
gre B qui aboutit a la poterne C. A gauche, on trouve l'escalier a vis 
qui dessert les etages superieurs. Le palier devant la poterne, a l'exte- 
rieur, etait de bois et mobile, ainsi que le ponceau D qui aboutissait 
an chemin de ronde E commandant l'escarpement. En Pest un puits; 
en S, un petit silo destine a conserver des salaisonst. De l'enceinte 
interieure du donjon, on debouchait dans l'enceinte exterieure par 
deux poternes G, G', qui sont intactes. Passant sur une fosse F, les assie- 
ges pouvaient sortir au dehors par la poterne GXÜÜPlQUPB H, parfaite- 
ment defendue par les deux parapets se coupant a angle droit. En I, 
a une epoque assez recente, on a perce une seconde poterne exte- 
rieure; mais, primitivement, la tour I etait pleine et formait un 
eperon epais et defendable du cote ou Fassaillant devait diriger son 
attaque. Un fosse taille dans le roc entourait la preniierecnceiiite, 
et un systeme de palissades et de tranchees reliait le donjon a un ou- 
vrage avance indique dans les figures 8 et. 9 de l'article ÜHATEAU. Si 
nous coupons le donjon longitudinalement sur la ligne ÜX, nous obte- 
nons la figure 23. 
Dans cette coupe, on voit comment les deux chemises de la tour 
principale sielevent. en suivant la pente du plateau pour commander 
les dehors du cote attaquable, comment ces chemises et la tour elle- 
meme forment eperons de ce cote. De la tour principale, la garnison 
se repandait sur le chemin de ronde de la seconde chemise au moyen 
du pont volant indique en D au plan; par une suite de degres, elle arri- 
vait. au point culminant R. Par des portes menagees dans le parapet 
de cette seconde enceinte, elle se jetait sur le chemin de ronde de la 
ZFFCS sont 
Dans cette petite excavation, les pic 
nt päncätrzäcs
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.