Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123345
L DONJON ]  53  
qu'on apporte quelque attention dans leur examen. La hatisse est bien 
faite; les pieds-droits des fenetres, les arcs, les piles et angles sont de 
pierre de taille ; le reste de la maconnerie est de moellon reuni par un 
excellent mortier. Le donjon d'Etampes devait etre une puissante de- 
fense pour lepoque; tries-habitable d'ailleurs, il pouvait contenir une 
nombreuse garnison relativement a la surface qu'il occupe. 
Les donjons sontcertainementde toutes les constructions militaires 
celles qui expliquent le plus clairement le genre de vie, les habitudes 
et les moeurs des seigneurs feodaux du moyen fige. Le seigneur feodal 
conservait encore quelque chose du chef frank, il vivait dans ces de- 
meures au milieu de ses compagnons d'armes; mais cependant on 
slipercoit deja, des le X116 siecle, qu'il cherche a s'isoler, a se separer, 
lui et sa famille, de sa garnison; on sent la detiance partout, au dedans 
comme en dehors de la forteresse. La nuit, les clefs du donjon et meme 
celles du chateau etaient remises au seigneur, qui les placait sous son 
chevet 1. Comme nous l'avons vu et le verrons, le veritable donjon est 
rapproche des dehors; il possede souvent meme des issues secretes 
independantes de celles du chateau, pour sechapper ou faire des sor- 
ties dans la campagne; ses etages inferieurs, bien mures, sont destines 
aux provisions; ses etages intermediaires contiennent une chapelle 
et l'habitation; son sommet, sert a la defense; on y trouve toujours 
un puits, des cheminees et meme des fours. D'ailleurs, les donjons 
presentent des dispositions tries-varices, et cette variete indique lat- 
tention particuliere apportee par les seigneurs dans la construction 
d'une partie si importante de leurs chateaux. Il est evident que chaque 
seigneur voulait derouter les assaillants par des combinaisons defen- 
sives nouvelles et qui lui appartenaient. C'est a dater du xne siecle 
qu'on remarque une singuliere diversite dans ces demeures fortitlees: 
autant de donjons en France, autant d'exemples." [Nous choisirons 
parmi ces exemples ceux qui presentent le plus dinleret au point 
de vue de la defense, car il faudrait sortir des limites que nous nous 
sommes imposees dans cet ouvrage pour les donner tous. 
Suger 2 dit quelques mots du chateau de la Roehe-Guyon, a propos 
de la trahison de Guillaume, beau-frere du roi, envers son gendre Gui. 
a Sur un promontoire que forment, dans un endroit de difticile acces, 
11 les rives du grand fleuve de la Seine, est bati un chäteau non noble, 
w d'un aspect effrayant, et qu'on nomme la Roche-Guyon. Invisible ä sa 
a surface, il est creuse dans une roche elevee; la main habile de celui 
a qui le construisit a coupe sur le penchant de la montagne, et a l'aide 
a d'une etroite et chetive ouverture, le rocher meme, et forme sous 
l " si que la nÜYt Venue qu'il le dcvoit livrer 'l 
.ll  
a dessoubz le chevet de Gerart qui se dormoit, 21v; fimgedchambellan) prendre les clefz 
r! ouvrit la porke du chasteau au roy et aux Frangoys h (G fimü Berte en son donion, e: 
[dam 1856)  Bfürd de Roussillon, Gdit. de 
2 Vis de Louis le Gros, clnp. Xvx, Mgm Tel," d l-hl-st 
4     de France tmd dp M   
 - -    bulzot.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.