Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1123257
DONJON 
escalier de bois couronne dune defense et ne montant que jusqu'au 
tmisieme etage. On arrivait E1 la defense du sommet par un escalier 
ii vis pratique dans un des contre-forts d'angle. Les parties superieures 
du donjon furent refaites au XIVe siecle et conformement au systeme 
de defense de cette epoque ; mais, des dispositions premieres, il reste 
encore trois otages et un chemin de ronde superieur extreniement 
(furieux. Le plan du donjon de Ghzimbois est donne ci-contre (fig. U). 
On voit, en A, la tourelle Czlllräe uccolee au corps de logis, et dans 
E1 
laquelle, au Xive siecle, on a fait un escalier a vis a la place des em- 
marchements de bois. Ce donjon netait pas voüte, non plus que la 
plupart des donjons normands; les etages etaient separes par des plan- 
chers de charpente portes sur des corbelets interieurs. Sa porte est 
rclevee a G metres au-dessus du sol, et s'ouvre sur le tlanc de la tour 
carree contenant lescalierde bois; on ne pouvait arriver a cette porte, 
dont le seuil est au niveau du plancher du premier etage, qu'au moyen 
d'une echelle, et le donjon ne se defendait, dans sa partie inferieure, 
que par Fepaisseur de ses murs. Au commencement du XlYe siecle, 
l'ancien crenelage fut remplace par un parapet avec machicoulis, crc- 
neaux et meurtrieres. Sur les quatre contre-forts d'angle furent elev-Jxes 
de belles echauguettes avec etage superieur crenele, a la place, pro- 
bablement, des iIIIÜlGIIIIBS echauguettes flanquantes. 
Voici (fig. 12) Felevation du donjon de Chambois du (toto de la petite 
tour (zarree avant la construction des crenelages du XIYe siecle. La 
batisse du X118 siecle seleve intacte aujourrftiui jusqu'au niveau B; 
c'est au niveau G que s'ouvre la poterne. Mais la parlicularite la plus 
curieuse du donjon de Ghambois consiste en un chemin de ronde 
superieur qui, sous le crenelzige, mettait les quatre echauguettes et la 
petite tour accolee en communication les unes avec les autres, sans 
qu'il fut necessaire de passer dans la salle centrale occupee par le 
commandant. La defense etait ainsi complctement independante de 
l'habitation, et elle occupait deux etages, l'un couvert, l'autre decou- 
vert. Voici, en coupe (fig. 13), quelle est la disposition de ce chemin 
de ronde couvert qui fait le tour du donjon et reunit les echauxguettes 
sous le crenelzage. Ce chemin de ronde existe encore a peu PPCS 00m" 
plet. Le donjon est construit en moellons reunis par un excellxjent mor- 
v. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.