Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128316
FOURCHES 
a Temple, dans un lieu que l'on decouvre de quelques lieues a la ronde. 
w Sur le haut est une masse accompagnee de seize piliers 1, ou conduit 
u une rampe (le pierre assez large, qui se fermoit autrefois avec une 
(t bonne porte. La masse est parallelogifanime, haute (le deux a trois 
fi l0ises, longue de six a sept, large de cinq ou six, terminee d'une 
(c plate-forme, et composee de dix ou douze assises de gros quartiers 
a de pierres bien liees et bien cimentees, rustiques ou refendues dans 
u leurs joints. Les piliers, gros, quarres, liants chacun de trente-deux 
u a trente-trois pieds, et faits de trente-deux ou trente-trois grosses 
if pierres refentlues ou rustiques (a bossages), de meme que les pre- 
w cedentes, et aussi bien liees et bien ciinentees, y eloient ranges en 
u deux files sur la largeur et une sur la longueur. Pour les joindre 
a ensemble et pour y attacher les criminels, on avoit enclave dans 
a leurs chaperons deux gros liens de bois qui traversoient de llun 
u ä l'autre, avec des trliaines de fer (l'espace en espace. Au milieu etoit 
if une cave ou se jettoient apparemment les corps des criminels, quand 
a il n'en restoit. plus que les (YHPCLLSSQS, ou que toutes les chaines et les 
a places etoienl. remplies. Presentement, cette cave est comblee, la 
u porle de la rampe rompue, ses marches hrisees : des piliers, a peine 
a y en resle-t-il sur pied trois ou quatre, les autres sont ou entiere- 
u ment ou a demi ruines.  
Bien que Sauval ne nous dise pas a quelles sources il a puise ses 
renseignements, (IlYGYtS documents? etablissent l'existence d'un gibet 
a Montfaucon, au moins des le X1110 siecle.  Un acte d'accommode- 
ment du mois de septembre 1233 entre le prieur (le Saint-Martin des 
Champs et le chapitre (le Notre-Dame contient le passage suivant  
a Quatuor arpente et zlinzitiium quarterium juxta pressorium combustum; duo 
(c arpente et dimidizim quarterium circa gibetzmz  quarfuordecim arpenta.    n 
 Un acte de vente du mois de juin 4249 :  a Super tribus arpentis 
a vince site jurrta pressoriuln sancte" jllartinz" prope gybetum, in consiva ajus- 
a (lenz capitulii  a Il resulte de ces deux actes que, dans les annees 
1233 et 1219, ajoute M. de Lavillegille, il existait un gibet sur le terri- 
toire du cens commun : or le gibet de MOIHfiILICOII se trouvant preci- 
sement dans cette censive, c'est evidennnent de lui qu'il est parle. 
A chascun le sien, c'est jnstk 
A Paris, Seize qunrtenivrs, 
A Elontthunon seize pillicrs, 
C'est 51 chascun son bündlicc. 
u Seize, Montfaucon vous appr-llzx 
a A flemain, crient les corbeaux, 
u Seize pilliers de sa chapelle 
u Vous seront aulzmt de tombeaux. u) 
(Satyre 
Jldnippde. 
2 Des anciennes fourches palibulaires de lllontfazzcon, par A. de Lavillcgillc. 
1 Arch. nationales, sect. dom. S. 216. Titres du fief du cens commun que 
autrefois le chapitre de Notre-Dame de Paris. 
possädail
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.