Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128262
[ Fosse ]   3550   
Nous n'avons pas vu de contresearpes revetues avant le XIIP siecle. 
tandis qu'a dater de cette epoque les fosses sont presque toujours 
revetus autour des forteresses importantes, et leur fond dalle mente 
autour des chateaux batis avec soin. Le fosse du donjon de (Iouey 
(commencement du X111" siecle) est dalle; le grand fosse devant la porte 
du chateau de Pierrefonds (connnencement, du Xve sieclc) l'est egale- 
ment. A la cite de Garcassonne, il reste des fragments considerables 
de revetements de contrescarpes des fosses du cote de l'est (tin du 
X1110 siecle). La contrescarpe du large fosse qui separe le chaleau de 
Goucy de sa baille citait revelue (commencement du X111" siecle). Les 
fosses du chateau de "Vincennes ont ete revetus depuis la l'OCOI1Sfl"ll(f- 
tion de ce chäteau pendant le XIVÜ siecle; (reux du Louvre l'ont ete 
depuis Charles V1. Non-seulement les chaleaux. les villes, etaienl 
entoures de fosses, mais aussi les abbayes situees hors des villes et 
meule quelquefois les eglises paroissiales. 
Lorsque l'artillerie fut employee pour assieger les places, on elargit 
encore les fosses, et l'on pensa surtout a disposer des (lefenses pour 
les enfiler, des chemins couverts pour proteger leurs approches, 
des ouvrages bas pour obtenir un tir rasant au niveau du fond, des 
cunettes pour conduire les eaux pluviales. des eirltises et retenues 
pour les inonder quand des cours d'eau ou des etangs voisins le per- 
mettaient (voy. ARCHITECTURE MILITAIRE, BASTILLE, BASTIÜN, Boiru-zvAnn, 
ÜIIATEAU, PonTn, Silfzen). Gelait au seigneur suzerain a regler letendufi 
et la largeur des fosses; cetait lui qui dans (zertains cas exigeait qu'on 
les comblat. Quant a leur entretien, il etait a la charge du seigneur ou 
a la charge des vassaux par suite de conventions speciales. Nous trou- 
vons dans un recueil tres-curieux publie par M. A. Champollion-Figeac 2 
la traduction d'un texte en langage gascon qui a pour titre : (c Ayssi es 
u la ordonnansa cum una viela se (leu fermar et armar contra son ena- 
u mixs 3. v Dans ce texte, les passages relatifs aux fosses de defense sont 
a noter. 
a La maniere de la fernzefzzre de la ville : Premierenzent, il y doit. avoir 
u tout a l'entour des grans, larges et profonds fosses, si profonds qu'il 
a y sorte de l'eau ; etes endroits ou il ne peut point avoir de l'eau, doit 
a estre fait au fonds des fosses grande quantite (le vosias  couvertes 
a avec muraille de terre et d'herbe; et apres, y doit avoir de grans 
a et hauts murs, avec tours de (lefense de dix en dix brasses (environ 
u 16 mätreä), et que les fosses soient bien neto5fes et cures, du pied 
a du mur jusqu'au fond, d'herbes et de branchages. Et aux portails 
' Sauval. 
' Droits e! 1axages concernant les travaux (le conslructiovz puhlirs ou 
(roisidme race des rois de France Paris, 1860, Lclcux, L-dit. 
' Goll. Dont, t. CXLVII, f" 282. M. A. Champollion-lfigcac ne nous dm 
de ce texte. Unprbs la nature (les ddfenscs, il parait älrc de la {in du XIV" 
4 M. Champollion-Ifigeac ne traduit pas le mot zfosias. 
priväs 
me pas 
siüclc. 
sous la 
la date
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.