Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1128206
[ FOSSE ]  544  
musäe des Souverains, ä Paris, la belle cuve de travail persan flans 
laquelle on prätend qu'ont ätä baptisäs les enfants de saint Louis. 
Isnelement fist un fonz aprester, 
En une cuve qui fu de marbre cler, 
Qui vint dlArrabc en Orange par mer. 
E1 funz lc mctcul. : quant l'ont fol; cnz entrer, 
Se 'l haptiza li vasques Aymcx". v 
Lorsqu'on renonga aux baptistäres, on plaga cependant les fonts 
baptismaux dans une chapelle fermäe, autant que faire se pouvait. 
Aujourd'hui, les fonts doivent faire non-seulelnexlt, couverts, mais dans 
un lieu SEÄPEIPÜ de la foule des fidbles par une cloture. 
FORMERET, s. m. Arc recevant une voüte 
(Voy. ARC former-et, ÜONSTRUCTION). 
(Furäle 
d'un mur. 
le long 
FOSSE, s. m. Tranehee longue, faite dans le sol pour opposer un 
           
enclos. Il y a des fosses secs et des fosses pleins d'eau, des fosses en 
talus ou a fond de cuve, des fosses revelus ou non revetus. 
Les fosses secs sont ceux qui sont tziilles autour d'un chateau, (l'un 
manoir ou d'une place situes en des lieux trop eleves pour pouvoir 
y amener et y conserver l'eau. 
Les fosses pleins sont ceux dans lesquels on fait passer un cours 
d'eau, ou que l'on inonde au moyen d'une prise dans la nier, dans un 
lac ou un etang. 
Les fosses en talus sont ceux simplement creuses dans un sol i11con- 
sistant, et donttesoarpe et la contrescarpe, revetues de gazon, donnent 
un angle de 115 degres. 
Les fosses revetus sont ceux dont les parois, (fest-ä-dire Fescarpe et 
la contrescarpe, sont revetues d'un mur de maconnerie avec un faible 
talus. 
Les fosses a fond de cuve sont ceux dont le fond est plat, les parois 
revetues, et qui peuvent ainsi permettre d'ouvrir des jours dans l'es- 
carpe servant de soubassement, a une fOPl-lflCillLlOH. Les fosses tailles 
dans le roc peuvent etre aussi a fond de cuve. 
Les Romains creusaient des fosses autour de leurs camps ten1po- 
raires ou permanents. (les fosses avaient habituellement quinze pieds 
d'ouverture au bord superieur, (fest-a-dire 4m95. Ils etaient. souvent 
doubles, separes par un chemin de 11. a 5 men-es de largeur. Quand 
Gesar etablit son camp en face des Bellovaques, sur le mont Saint- 
Pierre, dans la foret de Gompiegne, a il fait elever un rempart de 
1 Guillaume d'0range, 
Baptäme de Henouerd. 
chanson 
geste 
des 
siäcles, vers 
7584- 
suiv.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.