Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1127918
 515  [ FLORE j 
ments romains executes a la tache par des artistes peu soucieux de la 
forme, d'apres des traditions mal comprises ; que la llore locale elant 
admise comme point de depart de toute ornementation, les types etant 
suffisamment varies, faciles a trouver, vivants, chacun peut, suivant 
son goüt ou son n1e'rite,trouver des applications innombrables de ces 
types; que, dans les arts, s'il faut etablir des principes tres-rigoureux, 
il est necessaire de permettre toutes les applications qu'on en peut 
faire. Si bien que ces artistes laiques du xiut siecle, qui ont fermement 
cru ouvrir aux arts une ere de liberte, de progres, et qui l'ont ouverte 
en eflet, seraient probablement. etonnes s'ils entendaient dire 31110111"- 
d'hui, par ceux qui veulent nous river aux arts de Pantiquite et a leurs 
imitations non raisonnees, que cet art du xnit siecle est un art suranne, 
sans applications nouvelles. 
u Eh l qui vous empoche d'en faire ? pourraient-ils repondre; nous 
n'avons pas impose des formes, nous n'avons emis que des principes, 
soit en construction, soit en ornementation. Nous avons pris la forme, 
il est vrai, qui nous semblait le mieux s'accorder avec ces principes 
et notre goüt ; mais qui vous interdit d'en prendre d'autres, ou 
de modifier celles que nous avons adoptees? Croyez-vous etre neufs 
parce que vous imilez un chapiteau du temple de Mars Vengeur, ou 
d'une maison de Pompei, ou une arabesque de la renaissance, ou un 
cartouche du xvuc siecle, ou une frise du boudoir de Mm" de Pompa- 
dour? Ne pensez-vous point qu'il y aurait plus de chances de trouver 
des formes neuves en allant cueillir dans les bois quelqueS-UIIGS de 
ces herbes sur lesquelles vous marchez, inditferents; en analysant 
ces plantes, comme nous le faisions nous-memes; en examinant les an- 
gles de leurs petioles, le galbe de leurs feuilles, les attaches de leurs 
tigettes? Qui vous demande de copier nos chapiteaux? Allez chercher 
les memes modeles que nous, tachez de les mieux comprendre que 
nous, ce qui ne vous sera pas (lifficile, puisque vous etes plllS SÄVHHÜS 
et que toute la terre apporte ses vegeitaux dans vos serres. lüst-ce que 
nous nous copiions reciproquement  est-ce que nos artistes n'allaient 
pas recourir sans cesse aces sources naturelles? Il y a peut-etre un 
million de chapiteaux de notre temps en France, vous n'en trouverez 
pas deux identiquernent semblables; il en est de meme pour toute 
notre ornementation sculptee. Nous avons reproduit des milliers 
de fois, et la feuille de Vigne, et (zelle du Figuier, et celle du Lierre, 
et celle des Geraniums, et celle de Flirable, et celle de la Grenadine, et 
celle de la Violette, et celles des Fougeres; mais pour faire une feuille 
d'Erable nous nallions pas copier la sculpture de notre voisin, nous 
allions nous promener dans les taillis : aussi nos feuilles d'Erable 
sculptees sur les edilices que nous avons eleves sont aussi varices que 
peuvent Petre celles qui poussent dans les bois. D'ailleurs, HVÜÜ C95 
fragments de vegetaulx, nous composions, nous inventions des com- 
binaisons neuves. Pourquoi ne pas faire comme nous IIVOÜS fait, 0L 911 
quoi cette methode vous fera-t-elle retrogradeif?  Betrogradeif est
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.