Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1127421
FLECÜE 
456 
trop grele pour la souche de maconnerie qui lui sert de base; elle s'y 
relie mal, et la trop grande quantite dajours fait encore paraitrc ce 
defailt plus choquant. 
Une des plus belles tleches du xvc siecle etait celle de la sainte Cha- 
pelle du Palais, reconstruite depuis peu par feu Lassus sur un ancien 
dessin conserve a la Bibliotheque nationale. tlettc tleche est gravee 
dans la ztlonograplzie de la sainte Chapelle publiee par M. Bance, avec ses 
fletails de charpente et de plomberie. Nous engageons nos lecteurs 
a recourir a cet ouvrage. 
Mais, a cette epoque, les architectes avaient deja perdu ce sentiment 
delicat. de la silhouette des editices, et ils surchargeaiffnt tellement 
leurs ensembles de iletails recherches, que les masses perdaient, de leur 
grandeur. On ne trouve plus, dans la tleche de la sainte Chapelle du 
Palais, cette inclinaison des poteaux de la partie inferieure portant la 
pyramide; ceux-ci skilevcnt verticaux ou a peu pres, ce qui alourdit 
l'ensemble et empeche l'oeuvre de filer, d'une venue, du faitage du 
comble au sommet. Les (letails, trop petits (Techelle, paraissent con- 
fus, genent les lignes principales au lieu de les faire ressortir. Cepen- 
dant nous voyons encore, sur le transsept de la catheflrale d'A1niens, 
une tleche du commencement du xvi" siecle, dans Fexecution de la- 
quelle les qualites signalees ci-dessus sont developpees avec un rare 
bonheur. 
 la tleche de la cathedrale (FAmienS est une (euvre remarquable 
en elle-nieme, elle n'est nullement en rapport de proportions avec Pedi- 
tice; sa base est grele, sort du comble brusquement, sans transition; 
l'ensemble est mesquin, si on le compare a la grandeur magistrale du 
monuments. Quant a la combinaison de la charpente, elle peche par 
Famas des bois, par le defaut de simplicite. Les charpentiers, maitres 
de l'oeuvre, Louis Gordon et Simon Taneau, eurent Fidee de porter cette 
tleche sur une plate-forme composee de pieces horizontales entrecroi- 
sees, rendues rigides au moyen de fermes armfies au nombre de dix; 
ce qui produit, a la souche, un amas de bois si considerable, qu'a peine 
si lion peut circuler a travers les arbaletriers et les clefs pendantes. 
Quelque bien armees que soient ces fermes, ce systeme ne presentant 
pas des supports directs, il y atoujours relachement, a cause du retrait 
des bois dans les assemblages, et, par suite, flexion. L'intention evi- 
dente des mattres a ete detablir un plancher rigide sur lequel ils ont 
monte une tleche independante de ce plancher, comme s'ils Feussent 
(alevee sur le sol. Il y a donc dans la charpente de la tleche dÜAmiens 
deux choses : la plate-forme inferieure et la fleche proprement dite 
que cette plate-forme est destinee a porter. Gette (lonnee admise, ces 
maitres en ont tire le meilleur parti possible; mais le principe est 
vicieux. 
La figure 25 fait voir en perspective cette plate-forme, ou plutot 
cette enrayure basse, armee. Pour rendre la figure moins confuse, nous 
avons suppose les clefs pendantes enlevees. On distingueles dix fermes
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.