Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1127325
t FLfltlltl-l j  455  
au-dcssus du second etage a jour. Dans le trace AA de la figure 117, on 
voit comme s'arrangent les chevronnages divisant. la noue en deux et 
laissant passer les quatre poteaux portant les statues. 
Ce systeme de poteaux verticaux traversant les demi-fermes diago- 
nales et faisant decoration au-dessus des noues (systeme qui avziit ete 
adopte par les constructeurs du x111" siecle) presente plusieurs avan- 
tages : il fait de ces demi-fermes de vieritalales pans de bois parfaite- 
ment rigides; il constitue une suite de poincons qui roidissent les 
contre-fiches, les maintiennent dans leur plan vertical sans charger 
en aucune facon tentrait. ll presente aussi une (lecoration ingtinieuse 
en ce qu'elle explique, a l'exterieur, comment la tlcche vient s'appuyer 
sur les quatre piliers de la croisee, aussi parce qu'elle etalilit une tran- 
sition entre la Inaeonnerie de teglise et le corps de la tleche, parce 
qu'elle lui sert de base, darc-boutant, pour ainsi dire. On voit, en V 
(fig. 18), comment sont deeores ces gradins des grandes contre-fiches 
au-dessus des noues. Il est facile de comprendre maintenant comment 
sont. soutenus les quatre angles de Yoctogone qui portent sur les dia- 
gonales; pour les quatre angles tombant sur les faitages des combles, 
voici quel a en; le systeme adopte. En BB (fig. t7), sont. elevees de fortes 
fermes, reposant sur les bahuts et les quatre piles du transsept; sur 
le milieu des entraits de ces fermes reposent les pieces horizontales 
LM puissamment soulagees en G par les pieces incliniäes BG. (l'est au- 
dessus de ce point C que portent les triples poteaux formant les quatre 
autres angles de Poctogone; le point M ne porte que le pied des contre- 
fiches qui sont. (leslinees a  les poteaux dans leur plan. 
La tigure t9 presente l'une de ces fermes BB, qui sert en meme temps 
de ferme de comble. En A, on voit Pextremite de la piece horizontale 
tracee en LM dans la figure 17; en A', cette extremite est vue en coupe 
sur ab. Il n'est pas besoin d'explication pour faire sentir que cette ex- 
tremite A ne peut tlechir. En B', nous avons donne le detail des assem- 
blages B, et en (Y celui de la croix de Saint-Andre G, avecle poincon. 
Maintenant examinons ce systeme de souche en perspective (fig. 20). 
En A, on voit les grands entraits triples des fermes diagonales; en B, 
la disposition des liens formant fermes inclinees, roidissant la base de 
la souche et venantporter en G quatre des angles de Foctogone ; en D, 
apparaissent les fragments de l'entrait de la ferme donnee dans la 
figure precedente, avec le pan de bois qui maintient les poteaux d'angle 
reposant en G, E etant le poineon de cette ferme. Des contre-fiches F 
viennent soulager les poteaux G et reporter leur charge sur les quatre 
points resistants principaux A; ces contre-fiches ont encore l'avan- 
tage d'arreter le roulement de tout le systemc. Au-dessus, des croix 
de Saint-Andre G, doubles, reportent encore la charge des poteaux (1 
sur les points d'appui diagonaux. Les pieces I et. F remplissent avec 
avantage les grandes pieces inclinees de l'ancienne charpente que nous 
avons decrite plus haut. Ce systeme est (l'ailleurs triple dans la char- 
pente actuelle, nous le voyons reproduit en KL et en KM; de sorte
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.