Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1126685
FENETR 
392 
8 metres, il pose un meneau principal, deux menu-aux secondaires ei 
qualre tertiaires (fig. 23). Mais alors la rose A et les compartiments B 
deviennent si grands, qu'il est impossible de les vitrer, il moins d'em- 
ployer des armatures de fer lries-compliquees ; c'est ce qu'il faut eviter. 
On cherche des combinaisons de redents de pierre pour garnir ces 
intervalles, comme nous le tragons en C, par exemple. Le chässis est 
alors complet, et, le fer n'est qu'un accessoire, ne se pose que sous 
forme de barlotieres armees de pitons. Nous avons dit precedemmeni. 
que le defaut des fenelres hautes de la sainte Chapelle du Palais etait 
de presenier des meneaux trop longs pour les claires-voies superieures, 
celles-ci ne descendant pas au-dessous de la naissance des EllTlllYUllPS. 
L'architecte de la nef de Notre-Dame d'Amiens, avant la Construction 
(le la sainte Chapelle, avait deja descendu les claires-voies superieures 
ail-dessous de la naissance des archivoltes-forinereLs (fig. 20). Mais plus 
on inultipliait les moue-aux, plus il fallait xdescendre ces claires-voies, 
ainsi que le demontrent les deux figures 21 et 22; ou bien il fallait, 
comme on le voit figure 23, tracer des arcs brises inlerieurg, se rappw- 
chant plus du plein cintre que dans les deux autres exemples. 
Les fenelres hautes de la nef de Notre-Dame (FAmiens possedent. un
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.