Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1126442
[ FENFZTRE 1  369-  
d'arc de decharge de H en K. Notre figure montre en A la fenetre du 
cote exterieur, et en B, en coupe sur les milieux des petits arcs G et 
du grand arc D. 
Suivant les provinces, les fenetres presentent, pendant la periode 
romane, et jusque vers le milieu du xm" siecle, des dissemblances 
frappantes. Larges relativement dans le Nord, elles sont de plus en plus 
etroites lorsqu'on se rapproche du Midi; et cependant il est a cette 
regle generale quelques exceptions: ainsi les fenetres des edifices reli- 
gieux de FAuVergne, de la Saintonge, du Perigord et d'une partie du 
Languedoc, sont pendant les x18 et xne siecles aussi grandes que les 
fenetres de Hle-de-France etde la Normandie, tandis que sur les bords 
de la Saone et du Rhone elles sont fort petites. Nous donnerons ici 
quelques exemples qui confirmeront. notre dire. Commencons par les 
fenetres des edifices religieux ou des monuments publics eleves sur 
les memes donnees quant a la disposition desjours. Il est une loi ob- 
servee deja par les architectes romans et developpee avec beaucoup 
(l'intelligence par les" constructeurs du xme siecle, qu'il nous faut avant 
tout faire connaitre a nos lecteurs, car elle parait etre a peu pres ou- 
bliee de notre temps. La lumiere qui passe a travers une baie donnant 
dans un interieur forme un cone ou une pyramide suivant la baie; 
       
f,  rayons lumineux sont convergents de l'exte- 
jgfff" rieur a Yinterieur: ainsi (fig. 4), soit une baie 
 nbcd, Pexterieur etant A, la lumiere directe, 
44:"   pleine, formera la pyramide abcde, et tout ce 
 f! qui ne sera pas compris dan: cette pyramide 
 ne recevra qu'une lumiere diffuse ou de reflet. 
La pyramide sera plus ou moins allongee suivant que la baie sera plus 
ou moins orientee vers le cours du soleil. Si meme les rayons du soleil 
viennent a traverser cette 
a,  7 U, baie, le faisceau lumineux 
 formera un prisme, mais 
A4 T  qui n'est point indefini. En 
Lia szzpfglxjixb supposant, par exemple, 
C     un trou carre dans un mur 
 xäitgrx (fig. 5), abcd, Pexterieur 
  "yfä-slff etant en A. les rayons so- 
  laires passant par cette 
max  (I, baie formeront le prisme 
 "Km "s abcd,  Mais si nous 
C" avons en B un mur eloigne 
de la baie de plus de vingt 
fois la diagonale du carre, la projection des rayons solaires perce- 
mur sera deja fort alteree; si ce mur est a une distance de cent fois 
la longueur de la diagonale du trou carre, il n'y aura plus qu'un 
spectre diffus; si beaucoup plus loin, les rayons solaires ne laisse-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.