Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1126300
FABLIAU 
1354 
brasure d'une fenätre. T. Parker, dans son Architecture domestique de 
[Angleterreg a donnä quelques-uns de ces äviers, ätuhlis avec un soin 
particulier  
EXTRADOS, s. m. Dos d'un arc ou d'une voilte. Tout arc de mayon- 
nerie, ou formel d'appareil, possiede son intrados et son extrados. Soit 
un arc ou une section de voüfe (fig. l): la surface infärieure AB des 
claveaux est laintrados, celle extärieure GD, l'extrados. (Voy. GONSTRIIC- 
TION.) 
FABLIAU, s. m. Nous n'entreprendrons pas ici d'expliquer comment 
et il quelle epoque les apologues venus de FOi-ient et de la Grece pene- 
trerent dans la poesie du moyen age, d'autant qu'il existe sur ce sujet 
des travaux fort bien faitsf; nous constaterons seulement que vers 
le commencement du xnt siecle, on trouve sur les edifices religieux et 
civils des representalions sculptees de quelques apologues attribues 
il Esope, et qui des cette epoque etaient. fort populaires en France. 
Alexandre Neckam, dont la naissance parait remonter a Fannee 111537, 
et qui apprit etenseigna les lettres a Paris, fit un recueil de fables inti- 
tule : NwusflESOPUS, dans lequel nous retrouvons en effet ÜQÜUCOUP 
de fables d'Esope remises en latin, a l'usage des ecoles3. Neckam ne 
fit probablement que donnerune forme litteraiife, appropriee au gent 
de son temps, a des apologues connus de tous et reproduits maintes 
fois en sculpture et en peinture. Le premier apologue (le ce recueil 
' Voyez Same Account of domest. Architect. in England, from Richard 11 t0 Henry VIII 
part. I, p. 129 et 130. ' 
2 Voyez Pväsies infädites du moyen äge, präcüdäcs d'une Ilist. (le-la fable Esopiqzze par 
M. Edclestand du Mdril. Paris, 1854. 1 
2 Voyez la Notice sur Alex. Neckam, de M. Edel. du Märil.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.