Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1126283
l; EVIEH ]  352  
saint Jean; Daniel, saint Marc. a La place, dit M. Didronl, que ces 
a attributs et lcs evangelistes doivent occuper est celle-ci, en ligne 
a ascendante, de bas en haut : le boeuf, le lion, l'aigle, l'ange 
a. (Phommefl... Dans les angles d'un carre, comme on le met tPQS-SOLI- 
a vent, les attributs dcs evztngelistes doivent etre (zonstzimment places 
a dans cet ordre hierarchique : en haut, l'ange est ä droite et l'aigle a 
(f gauche (du Christ) ; en bas, le lion est a droite et le boeuf sous l'aigle. 
a Quand cet ordre n'est pas suivi, il y a erreur. Cependant on n'a pas 
u toujours ete d'accord, ni sur la place a leur donner, ni sur l'applica- 
ation speciale qu'on en devait faire a chacun des evangelistes..." n 
Depuis le x11" siecle, dans les monuments occidentaux, l'ordre que 
nous donnons est suivi sans exception, quant a l'application des sym- 
boles, ä chacun des evangelistes. 
EVANGILE, s. m. Livre renfermant les quatre Evangiles. Dans les 
sculptures et peintures du moyen äge, ä dater du x10 siecle, le livre (les 
Evangiles est place entre les mains du Christ-homme, sous la forme 
d'un livre ouvert ou ferme; le plus souvent ferme E1 partir du X1119 51eme.- 
Dans les representations d'autels, on voit le livre des Evangiles pose 
sur la table et ferme. 
EVECHE, s. m. (evesqzeie, evesclzie). Palais episcopal. Les palais episco- 
paux ou archiepiscopaux ne different en rien des habitations seigneu- 
riales urbaines du moyen äge. Ils possedent leur grandsalle (salle 
synodale), leurs portiques ouverts, de vastes logements ; presque tou- 
jours ils conservent les signes de la demeure feodale, cest-it-dire qu'ils 
sont fortifies sur le dehors, munis de creneaux et de tours (voy. PALAIS, 
SALLE, TOUR). Il ne nous reste en France que peu (Yeveches ou arrhe- 
veches anciens. Toutefois nous signalerons ici le palais archiepiscopal 
de Narbonne, xlve siecle (aujourd'hui hotel de ville et musee) ; les 13x11 
ches de Laon, X1116 siecle (palais de justice aujourd'hui), de Meaux 
(substruction et chapelle du X116 siecle), cYAuxerre, X115 et X1116 siecleas 
(prefecture aujourd'hui) ; les palais archiepiscopaux de Rouen (restes 
des X1116, XIVe et xv' siecles), de Sens (salle du XIIle siecle), de Reims 
(restes des X1119 et xve siecles); les eveches (PEvreux (Xve 8152010), (le 
LUQOH (XVe siecle), de Beauvais, x11' et xve siecles (palais de justice 
aujourdlhui), de Soissons (restes des X1119 et xvr siecles). 
EVIER, s. m. Vidange des eaux menageres. Dans les offices des chai- 
Leaux on retrouve presque toujours la trace dkäviers (lestines ä rejeter 
' Manuel zficonograph. chre't., grecque et latine, avec une Introduction et des notes, par 
M_ Didron; trad. du manuscrit byzantin le Guide de la peinture, par le Df Paul Durant; 
lmpr. roy., 1345- 
2 Ces quatre figures sont ailäes. Dans Hconagraplzie grecque, elles ont quatre ailes: 
mais dans les sculptures du moyen ägc, en France, elles n'en possbdunt que deux,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.