Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1126269
RVANG] 
ÜILISTES 
350 
a lente de soi baigner, et iist tirer le baing et chauffer les estuves en 
a son hostelk  Un grand nombre de vignettes de manuscrits des XIVe 
et XVe siecles nous montrent des personnages prenant. des bains dans 
des sortes de cuviers de bois installes dans une chambre, Chacun con- 
nait le conte du Cuvieri, qui date du X118 siecle. De toutes les citations 
qui precedent, et auxquelles nous pourrions en ajouter beaucoup 
d'autres, si nous ne craignions d'etre trop long, on peutconclure ceci: 
que, pendant le moyen äge, l'usage des bains, comme on les prend 
aujourd'hui, etait fort repandu; qu'il existait des etablissements publics 
de bains dans lesquels on trouvait des etuves, tout ce qui tient a la toi- 
lette, ou l'on mangeait et ou l'on passait meme la nuit; que dans les 
chateaux et les grands holels il y avait des salles aifectees aux bains, 
presque toujours dans le voisinage des chambres a coucher ; que 
l'usage des bains, pendant les xvle et XVIIe siecles, fut beaucoup moins 
repandu qu'il ne Petait avant cette epoque et presque exclusivement 
admis par les classes elevees; que ces etablisseinents publics, pen- 
dant le moyen äge, ne presentaient pas des dispositions particulieres, 
et ne consistaient qu'en des chambres dans lesquelles on placait des 
cuviers. 
EVANGELISTES, s. m. pl. Les quatre evangelistes, saint Luc, saint 
Mathieu, saint Jean et saint Marc, sont, des les premiers siecles du 
moyen age, representes, soit sous forme de figures d'hommes drapes, 
tenant un livre, soit par quatre figures symboliques: saint Lue, par 
le boeuf; saint Mathieu, par l'homme; saint Jean, par l'aigle; saint 
Marc, par le lion. Quelquefois le personnage et le symbole se trouvent 
reunis, et meine les evangelistes ont des corps d'hon1mes avec des 
tetes de boeuf, d'homme, (ltaigle et de lion. Dans l'article ANIMAUX, nous 
avons donne des exemples de figures symboliques appliquees aux 
evangelistes, et dans l'article EeLlse personnzfäe, on peut voir la Nou- 
velle Loi assise sur une bete a quatre tetes et a quatre pieds apparte- 
nant aux quatre symboles des evangelistes. 
Les sculpteurs et les peintres du moyen äge ont aussi represente les 
quatre evangelistes assis ou montes sur les epaules des quatre grands 
prophetes de l'Ancien Testament. Au portail du nord de la cathedrale 
de Bamberg, de belles sculptures du xne siecle nous montrent les 
quatre evangelistes ainsi places (fig. l). A Bamberg, Fevangeliste tient 
un volumen, il est monte sur les epaules du prophete, auquel l'artiste 
a donne la pose d'un equilibriste; le prophete tourne son visage du 
cote de Fevangeliste: ce dernier est nimbe. Une colombe (FEsprit- 
Saint), placee dans le chapitau, porte un phylaclere dans son bec. 
Le vitrail du croisillon meridional de la cathedrale de Chartres nous a 
Nouvelles nouvelles). 
le Recueil de fabliazzx 
f La Päche de l'anneau (Gent 
' Voyez l'extrait donnä dans 
page 135. 
des 
Xne 
et 
Xlne 
siäcles, 
III:
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.