Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1126237
347 
ETUVE 
tenue au moyen de trois petits pilastres isoles, destines ä empecher son 
relevement ou sa deviation hors du plan vertical. La coupe A, faite sur 
le milieu de Farchivolte, indique, en B, le sous-arc isole et son petit 
pilastre d'axe C. Avec plus de raison, des roses circulaires, inscrites 
dans des triangles curvilignes, sont etresillonnees dans les deux angles 
 X 
K A J X 
T 
J? 
inferieurs par de petites colonnettes qui empechent les claveaux de 
sortir de la courbe (fig. 3). Ün voit une disposition de ce genre adopiee 
pour maintenir les claveaux des roses des deux fenetres ouvertes au- 
dessus des portes laterales de la faoade de la cathedrale d'Amiens. 
Par le fait, les grandes roses de nos eglises franeaises, ä dater du xme 
siecle, ne se composent que d'un systeme düätresillonnement de pierre. 
(Voy, Rosa.) 
IäTUVE, s. f. (bains). Personne n'ignore le soin avec lequel les Ro- 
mains etablissaient des bains publics et prives. Les anciens conside- 
raient les bains chauds et froids non-seulement comme un des meil- 
leurs moyens d'entretenir la saute, mais encore detait pour eux une 
habitude, un plaisir. Nos cercles dans les grandes villes, et nos cales 
dans les petites localitcs, sont les seuls etablissements, aujourd'hui, 
qui peuvent nous donner Fidee de ce quRä-taient les bains chez les 
Romains. On se rendait aux bains pour se baigner, mais plus encore 
pour se reunir, pour connaitre les nouvelles du jour, pour parler de 
ses affaires et de ses plaisirs. (les usages, qui tiennent a une civili- 
sation avancee, devaient s'alterei' evidemment lorsque les barbares 
se repandirent vers l'0ccident. Cependant les Germains, si nous en 
croyons Tacite, se levaient tard et se baignaient le plus souvent dans 
de l'eau tiede; apres quoi ils prenaient quelque nourriturel. Charle- 
magne parait avoir adopte entierement a cet egard les usages des Ro- 
mains. Eginhard? dit que ce prince aimait beaucoup les bains d'eaux 
f a Stat-im e somno, qucm plcrumque in diem extrahunt, lavantur, sazgiius calida, u 
quos plurimum hiems Occupat. Lauli cibum capiunt..... n (Germanza. 039- m") 
' Vita Karoli imperatorisj x11. 
apud
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.