Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1126215
 345  [ IÜJTONNIÜ] j 
verticales ou obliques se reportent sur ce point faible: il s'agit donc 
de retablir ces lois dequilibre, et pour cela, non-seulementil faut sou- 
tenir et reprendre la partie qui souffre, mais il faut reporter ailleurs les 
pesanteurs excedantes; autrement, la reprise achevee, Pequilibre sera 
toujours rompu, et le mal auquel on aurait apporte reinede sur un 
point se produirait bientot ailleurs. 
ETANQON, s. m. Piece de bois posee verticalement sous une con- 
struction pour arreter un ecrasement. Uetanoon ne fait que resister 
dans le sens vertical; il est generalement court; lorsqu'il depasse une 
longueur de 2 a 3 metres, on lui donne le nom de chandelle. 
On (lesignait aussi par ätangons, pendant le moyen äge, des potelets 
verticaux que les mineurs posaient sous les murailles sapees, pour les 
empecher de secrouler sur les ouvriers. Lorsqu'on voulait faire tom- 
ber les murs, on Inettait le feu aux etanoons. (Voy. ARCHITECTURE MILI- 
TAIRE, Snäois.) 
 ETAYEMENT, s. m. 0p äcrit aussi ätaiement. Action dUätayer, 
binaison dkätais (voy. ETAI). 
Oll COU]- 
ETONNE, part. On dit : Ce fer est ätonnä, cette pierre est ätonnäe, ce 
qui signifie que ce fer a subi un choc, une epreuve qui, n'ayant pas 
cause une rupture immediafe, ont cependant predispose le metal ä se 
rompre facilement; que la pierre a de mäme ete desagregee par une 
action physique ou felee par un choc, et qu'elle se trouve aussi dans 
 12-:  x55    
 Äswaäg 
1 
e    "5111134 
de mauvaises conditions de resistance. Un forgeron rnaladroitpeut eton- 
ner son fer, s'il lui donne un coup de marteau a faux lorsqu'il com- 
mence a se refroidir; un tailleur de pierre peu soigneux etonne son 
bloc en le taillant, si, par exemple, il fait un evidement sans prendre 
le temps dienlever la pierre peu a peu. Il etonne les parements en em- 
ployant la boucharde, dest-a-dire qu'il les predispose a se decomposer 
plus facilement sous l'action des agents atmospheriques. Les archi- 
lectes du moyen äge, qui n'en-lient pas avares d'evidements, avaient le 
soin de les profiler de facon que le tailleur de pierre ne füt pas entraine 
ä älOHHBP la pierre. Ainsi, par exemple, les sections horizontales dBS 
piles composees de faisceaux de colonnettes, celles des arcs moulurffe, 
 v.  44
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.