Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125930
317 
ESCALiER 
construction consiste seulement en des marches portant noyau, et en 
des colonnettes, toutes dH-igale hauteur, soutenant chacune lextreniite 
exterieure dune marche. Rien n'est plus simple et plus elegailt que 
cette petite construction. On voit aussi des escaliers de ce genre 51 la 
partie superieure des tours des cathedrales de Laon et de Reims. (les 
vis s'elevent au milieu des grands pinacles qui, du dernier etage de la 
facade, forment aux quatre angles des tours une decoration ajouree dans 
toute la hauteur. Les vis des tours de Reims ont cela de particulier, 
 EN 
 NMIEMWÜWW ÜÄÄÜIHLhTJAJTJQJA 
Aäwxikäur, Mg m Illllllllllllllmmünmulllm   
u lu Ä   
A WWM-  W W 
  A   
a  . W 
   
  Ä  
g. 1M  
l {f   
( t l o l e (llIlSÜlO OUlGdS e le fit 1 ec 
ue rois marc 1es s n, ris s a l  S1  sis s  eriaux (v.  
lesquels ce monument fut eleve sont enonnes), et que les bouts exte- 
rieurs de ces marches sont Soulages par des morceaux de pierres en 
delit. Chaque bloc est donc taille conforinement au trace perspectif 
figure 23. Des chandelles de pierre B viennent soulager les portees A, 
puis se poser iIU-dGSSUS des extremiles des Inarches en G. Par le fait, 
c'est le noyau D qui porte toute la charge, et les pierres B ne sont. 
qu'une suite detancons formant cloture äjour. Il arrive aussi que C05 
          '  
vis sont mi-partie engagees dans la muraille, mi-partie HJOUFCOS  c e- 
lait ainSi qukätaient disposes la plupart des escaliers interieurs qui mel-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.