Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125851
gener les distribulions interieures. Ablois nous retrouvons un Cbbcuitu 
independant des corps de logis et place au milieu d'une des ailes au lieu 
däätre eleve dans un angle. Dans la construction du palais des Tuileries, 
Philibert de l'Orme avait encore conserve cette tradition de la grande 
vis du moyen äge, et son escalier place dans le pavillon dit de Fllorloge 
aujourd'hui passait, comme celui de Ghambord, pour une merveille 
d'architecture. D'ailleurs, les vis de Gaillon, de Blois, de Ghambord et 
des Tuileries etaient terminees par des lanternes qui, comme celle 
du grand escalier du Louvre, couronnaient le faite et donnaient entrer: 
sur une terrasse "l. Quelquefois aussi ces vis etaient intercalees dans les 
constructions, mais de telle facon qu'elles conservaient leurs montees 
independantes. On retrouve cette disposition adoptee dans des chäteauX 
du XVe siecle et du commencement du Xvie. Alors la vis, au lieu (Yätrf? 
en dehors du portique gomme ä Gaillon, laissait le portique passer 
devant elle. La figure 15 presente en plan un escalier etabli d'apres cette 
{ Voyez Ducerceau, Les plus excellens bastimens de France. 
i Au palais des Tuileries, la lanterne couronnait une coupole Ilanquäe de 
nous en forme rfrichnuguettes. 
qxuatrc lanter-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.