Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125767
ESCALIER 
300 
des pieces auxquelles ils devaient donner acces. C'est ce qui explique la 
multiplicite et Fexiguite des escaliers de chäteauxjusquliu xve sieele. 
Cependant nous venons de dire qu'au Louvre, Charles V avait dejii 
fait construire un grand escalier a vis pour monter aux etages supe- 
rieurs du palais; mais cetait la une exception, aussi cet escalier pas- 
sait-il pour une oeuvre a nulle autre pareille. Sauval ' nous a laisse une 
description assez etendue de cet escalier, elle inerite que nous la don- 
nions en entier. 
u Le grand escalier, ou plutot la grande vis du Louvre (puisqu'en ce 
(c ce temps-la le nom d'escalier n'etoit pas connu), cette grande vis, 
(c dis-je, fut faite du regne de Charles V, et conduite par Raimond du 
a Temple, maeon ordinaire du roig. Or, il faut sawfoir que les architectes 
a des siecles passes ne faisoient point leurs escaliers ni droits, ni 
(c quarres, ni a deux, ni a trois, ni a quatre banchees, comme n'ayant 
a point encore ete inventes 3, mais les tournoient. toujours en rond, et 
w proportionnoient du mieux qu'il leuretoit possible leur grandeur et 
u leur petitesse a la petitesse et a la grandeur des maisons? La grandi: 
u vis de ce palais etoit toute de pierre de taille ainsi que le reste 
u du bätiinent, etde meme que les autres de ce temps-la : elleietoit. ter- 
u minee d'une autre (vis) fort petite, toute de pierre encore et de pa- 
n reille figure, qui conduisoit a une terrasse, dont on l'avoit couronnee 
a (dont on avait couronne la grande fais) ; chaque marche de la petite 
(r (vis) portoit trois pieds de long et un et demi de large ; et pour celles 
(r de la grande, elles avoient sept pieds de longueur sur un demi 
a depaisseur, avec deux et demi de giron pres de la coquille qui l'en- 
a vironnoit. 
a On voit dans les registres de la Chambre des comptes qu'elles por- 
u toient enfsemble dix toises un demi-pied de liauteurä; que la grande 
a (vis) consistoit en quatre-vingt-tifois marches 6, etla petite en quarante 
f: et unel; elles furent faites a l' ordinaire de la pierre qu'on tira des car- 
a rieres d'auteur de Paris. Et comme si pour les faire, ces carrieres 
a eussent etc epuisees, pour Fachever on fut oblige d'avoir recours 
' Hist. et Anliq. de la ville de Paris, t. Il. p. 23. 
 a Raymond du 'l'emple ctait sergent d'armes et en meme temps maitrc des muvres du 
roi Charles V. 
i Sauval est ici dans l'erreur : ces sortes d'escaliers etaient invcntes des Fepoque romaine; 
mais, ä vrai dire, les architectes du moyen äge preferaient toujours l'escalier i: vis, par 
les motifs deduits plus haut. 
4 Sanval rend en cela justice 51 nos vieux maitres des oeuvres, qui faisaient les escaliers 
proportionnäs aux services auxquels ils devaient satisfaire. 
5 (Yest-zi-dire que la derniL-re marche de l'escalier citait il dix toises un (lemi-pied du 
sol de la cour, soit a 20 metres; il devait ainsi desservir deux otages CtLl-(iCSSUS du rez- 
de-chaussee, plus la terrasse. 
6 A un demi-pied chacune, cela fait quarante et un pieds ct demi, on 'l3"',30 environ. 
7 A un demi-pied chacune, cela fait vingt pieds et demi, soit 6160 environ. (les mesures 
de detail sont d'accord avec la mesure gcnerulr: et ivroduiscnt environ 20 metrcs.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.