Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125735
297 
ESCALIER 
que six pieds, ou 411390 environ, dont, deduisant le noyau, qui dans ces 
sortes d'escaliers a au moins un pied de diametre, reste pour les mar- 
ches 011280 au plus. On reconnut bientot que les voütes rampantes pou- 
vaient etre supprimees. Lorsqu'au commencement du X1119 siecle on 
exploita les pierres en plus grands morceaux qu'on ne l'avait fait jus- 
,f"fhx" 
  
W {XI  U) 11 iifl 
JMÄ   
qu'alors, on trouva plus simple de faire porter a chaque marche un 
morceau du noyau, de les faire mordre quelque peu l'une sur l'autre, 
et de leur menageif une portee entaillee de quelques centimetres le long 
(lu parement cylindrique de la cage. Ce procede permettait d'eviter les 
cintres, les eouehis, une main-doiuvre assez longue sur le tas; il avait 
encore l'avantage de relier le noyau avec la cage par toutes ces marches 
qui formaient autant detresillons. Ces marches pouvant etre taillees a 
l'avance, sur un meme trace, un escalier etait pose tries-rapidement. Or, 
il ne faut pas perdre de vue que parmi tant d'innovations introduites 
dans l'art de batir par les architectes laiques de la fin du xne siecle, la 
necessite (Parriver promptementa un resultat, de batir vite en un mot, 
ctait un des besoins les plus manifestes. 
La figure 9 donne le lalan et la coupef d'un de ces escaliers. La porte 
exterieure est en A, la premiere marche en B. Les recouvrements sont 
indiques par lignes ponctuees, et le detail G presente une des marches 
en perspective, avec le recouvwexnent ponctue de la marche suivante. 
Quelquefois, pour faciliter llächztppemcnt, les marches sont chanfrei- 
nees par dessous, ainsi qu'on le voit en D. Les dimensions de ces esca- 
liers varient : il en est dont les  n'ont que 0m50; les 
plus grands n'ont pas plus de 2 metrcs, ce qui exigeait des pierres tres- 
loxigues. Aussi, pour faire les marches du grand escalier du Louvre, 
Charles V avait-il ete oblige (l'acheter d'anciennes tombes a Yeglise 
des Saints-Innocentsg, prolxalilenient parce que les carrieres de liais 
de Paris n'avaient pu fournir a la fois un nombre de morceaux de la 
4 La coupe est faite suix-"ant (lb, 
ment des marches. 
2 Snuvul. 
pourLonrnant le noyau 
pour 
fairc voir le recouvre- 
38
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.