Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125705
[ ESCALIER ]  294  
22 degres ou environ. Mais, parfois, la place manque pour obtenir une 
pente aussi douce, et l'on 051 oblige, surtout dans les ouvrages de for- 
tifications, de monter suixfant, un zmgle de 45 degres, ce qui donne des 
marches aussi larges que hautes et ce qui rend l'ascension dangereuse 
PfAn 6  EfävAi. 
 A   XXX un  
1x N 1x X     s "a 
 Xi NXI x1; X  L   
      
a  1,   W_T  
WJ y X    
JÜUL!   f (  
,1' fägf v  V- 
 Wsh"  v L- 
I. m1  hl.  x N  
AÜ _ AivT-v  
 4:21 fff  Äüiij,   , 
f fff f   F3,   w,   4' 
T    "R1? f?  4111113442 (1 
    13 IW 
fü R W] A] wjJ-ül   
f M [XJZA nmmumwmm" fi, 
 MW? "l; 
 4" "WWEWM lffiwlf 
    w  
HIL4(EI.YTFTIX    v   X 
WW f"  Xi 
f" W '   " W l "  if 
4m  P;  EFTXi-fxf; i 
{Yfxwffyw ldxuhxläywy    
i) " Xff-wxwx   X 
m lHlgTÜ-ää f  l,  f  
X 
eu fort penihle. En pareil cas, les constructeurs, observant avec raison 
qu'on ne met jamais qu'un pied il la fois sur chaque marche, soit pour 
monter, soit pour descendre, et que par consequent il est inutile 
qu'une marche ait la largeur necessaire ä la pose du pied dans toute 
sa longueur; ces constructeurs, disons-nous, ont dispose leurs mai; 
ches en coins, ainsi que l'indique la figure 6, de maniere que deux 
marches eussent ensemble 0'230 de hauteur et chacune 0'230 d'em- 
rnarchement par un bout, ce qui permettant d'inscrire la rampe dans 
un angle de 45 degres. Seulemenl il fallait, toujours poser le pied gauche
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.