Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Dais-Fût]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1122563
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1125489
on doit toujours laisser un bout de bois BA au-dessus des tenons pour 
que lassemblage soit solide... La partie BA se trouve ainsi (lepasser la 
couverture, et il est necessaire de la revetir. Si le comble est Cüuveft, 
de tuiles, lerevetement BA du bout. du poiiicon est 
A .7. de WPFB Cuite; S1 le comble est couvert d'ardoise 
ou (le plomb, l'enveloppe de Fextremite du poing-on 
llil est. egalement. faite de plomb, car on ne saurait. met- 
 tre du plomb sur de la tuile, pas plus qu'il m; Con- 
W vient de poser de la terre cuite sur de l'ardoise ou 
[in du plomb. Les architectes du moyen äge se plaisaient 
y], a decorer avec luxe ces bouts sortants des poincons 
B W] de pavillons et de croupes qui se detachaient. sur le ciel 
 xl     f-  
  ct pienaient ainsi beaucoup d importance. Ils ne fai- 
 ,i i, U  '      
  saient dailleurs, en ceci, que suivre une tradition 
f iflililll antique, car les Romains, et les Grecs avant eux, 
il; m avaient rand soin      
 q   ä e couionnei les combles de leuis 
i edifices par des ornements de terre cuite ou de metal 
 qui se decoupaient sur le ciel; et en cela, comme en 
beaucoup d autres choses, les pretendues imitations de l'architecture 
antique tentees depuis le XVIle siecle sleloignent un peu des modeles 
que l'on croyait. suivre. 
 Les epis de lkpoque romane ne se sont pas conserves jusqu'a nos 
JOUPS. Ces accessoires sont fragiles, fort exposes aux intemperies de 
2 ä llitmosphere, et ont ete detruits depuis 
  3 longtemps avec les charpentes qui les 
Iqjqpur X  portaient. A peine, dans les bas-reliefs 
itlHiÜiÜÜliz,  ou les manuscrits, peut-on trouver la 
 f trace de ces decorations avant le xiiie sie- 
  cle, et les premiers temps du moyen fige 
A-x a ne nous ont as hisse su" leu" 'd' 
(Mimi;  Id _l p a i is e ifices 
M a.  ces me ail es qui nous donnent des ren- 
 ttt  seignements precieux touchant l'aspect 
Mali   exterieur des monuments romains. 
   Il faut distinguer d'abord les epis de 
   "terre cuite des epis de plomb. Les plus 
   anciens epis de terre cuite sont figuras 
jw 2-1, "tu A dans les bas-reliefs du xiiie siecle : nous 
[X IN  la g  nentqonnaissonspas CIUbSOIGHtt anterieurs 
f, t   14;!   a ce e e o ue- i s araissen. ät-  
   c   d Plfl  9 Px 7 e ie com 
A,  0 0 o ü N [a posesde p usieurs pieces s emboymnt les 
  unes ans les autres, terminges 
     par un 
 chapeau.Voici (fig. 2) quelle est la forme 
 i     
m  la plus habituelle des epig de cette 0p0_ 
que. Ils figurent ordinairement une co- 
 'I A 
lonnette avec son chapiteau couvert dun cone. Le profil AB indiqug 
 -s s:   
les diverses pieces dont se compose lepi enveloppant le bout du
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.